Les chou­chous de Ju­neau

Guide Pratique - - Entrevue -

Par­lez-nous de vos pe­tits bon­heurs d’au­tomne… Les brai­sés. En plus, pen­dant que ça cuit, on peut pas­ser du temps en fa­mille!

En ce mo­ment, y a-t-il un cou­rant en cui­sine ou un ali­ment qui vous ins­pire? Les to­mates du Qué­bec! Crues ou cuites, elles res­tent mon pro­duit pré­fé­ré.

Qu’est- ce qui vous fas­cine lorsque vous voyez al­ler la nou­velle gé­né­ra­tion de chefs? Ce n’est pas très po­si­tif: j’ai l’im­pres­sion qu’ils croient que tout leur est dû... Pour réus­sir en cui­sine, peu im­porte la gé­né­ra­tion, il faut du tra­vail, de la pré­ci­sion... ET DE LA RI­GUEUR!

De vos dé­buts à aujourd’hui, quel constat faites-vous? J’ai com­men­cé il y a plus de 20 ans, lorsque j’avais 19 ans. La chose que je constate, c’est que la cui­sine est ul­tra-phy­sique, et j’ai moins d’éner­gie qu’avant ( rires)!

Quelle est votre der­nière créa­tion cu­li­naire que vous avez en­vie de crier sur tous les toits? To­mates pro­ven­çales ré­ac­tua­li­sées, mo­therf*ckers!

Par­fois, vous ar­rive-t-il d’avoir un coup de blues en cui­sine? Tout le temps. Les équipes changent constam­ment. Elles se suc­cèdent et c’est très dif­fi­cile de main­te­nir l’en­tre­prise dans la bonne di­rec­tion, et qui re­flète notre vi­sion.

Quel plat vous re­donne le sou­rire à tout coup? Un steak-frites réus­si.

Y a-t-il un ali­ment ou un plat qui, au contraire, vous l’en­lève? Les têtes- de-vio­lon. Beurk!

Si vous vou­lez faire plai­sir à votre ché­rie, que lui cui­si­nez­vous?

Plein de lé­gumes! C’est peut-être un peu plus pour me faire plai­sir, mais chut! faut pas lui dire!

Source: Sim­pli­ci­té cu­li­naire, de Mar­tin Ju­neau. Pho­to­gra­phies: Mi­kaël A. Ban­das­sak. Les Édi­tions La Presse, 274 pages, 27,99 $.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.