Mythes réa­li­tés?

Dé­mê­lons le vrai du faux vos connais­sances et, sur­tout, pre­nez des notes! ou Sau­rez-vous faire la dif­fé­rence entre ce qui est vrai et ce qui ap­par­tient au do­maine du mythe? Tes­tez

Guide Pratique - - Cultiver - I

réa­li­té: Dès que la ge­lée s’ins­talle, il faut pou­voir as­per­ger le po­ta­ger et s’as­su­rer de main­te­nir une pel­li­cule d’eau sur le feuillage des vé­gé­taux. C’est la cha­leur li­bé­rée par les gout­te­lettes d’eau en re­froi­dis­sant et en ge­lant qui em­pê­che­ra le cou­vert vé­gé­tal de ge­ler. La constance du dé­bit est donc pri­mor­diale, puisque si on l’ar­rête, la glace qui couvre les feuilles fon­dra et, ce fai­sant, elle fe­ra perdre sa cha­leur à la plante, en­traî­nant alors dé­gâts et pertes. Autre dé­tail qui peut être pro­blé­ma­tique, il faut s’as­su­rer que les plantes soient ca­pables de sup­por­ter le poids de la glace qui s’ac­cu­mu­le­ra sur les feuilles et les branches. Mal­gré tout, cette mé­thode est ef­fi­cace pour pro­té­ger cer­taines cultures. Les fraises, les to­mates, les concombres, les courges, les ha­ri­cots et les poi­vrons pro­fi­te­ront de cette pro­tec­tion gla­cée. Mais le meilleur moyen de pro­té­ger ses plantes contre les gels hâ­tifs reste en­core de suivre la mé­téo avec at­ten­tion… et de ne pas être trop pres­sé de plan­ter à l’ex­té­rieur (voir page 46)! réa­li­té: Les hy­brides sont le ré­sul­tat du croi­se­ment de deux li­gnées dif­fé­rentes de pa­rents. Par exemple, il se peut qu’un croi­se­ment entre un gé­ra­nium rouge de li­gnée pure et un gé­ra­nium blanc de li­gnée pure ait don­né le beau gé­ra­nium rose que vous avez dans votre bal­con­nière. Ce gé­ra­nium est un hy­bride de pre­mière gé­né­ra­tion, ce qu’on ap­pelle un F1 dans le jar­gon hor­ti­cole. Si vous ré­col­tez les graines de ce gé­ra­nium rose, la pro­chaine gé­né­ra­tion, la gé­né­ra­tion F2, ne don­ne­ra pas que des gé­ra­niums roses. Vous en ob­tien­drez aus­si des rouges et des blancs. En fait, presque toutes les ca­rac­té­ris­tiques de l’hy­bride F1, sa taille, sa quan­ti­té de fleurs et sa ré­sis­tance aux ma­la­dies, entre autres, dif­fè­re­ront de celles de la F2. Ce­pen­dant, si vous avez en­vie de faire des es­sais et de voir pous­ser des in­di­vi­dus dif­fé­rents (et par­fois sur­pre­nants!), alors il n’y a au­cun pro­blème à res­se­mer vos hy­brides.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.