C’est du sport!

45 ans et tou jours sexy Mal­gré ses 45 ans et l’ac­cou­che­ment de ju­meaux, Jen­ni­fer Lo­pez a réus­si à conser­ver la sil­houette qui lui a va­lu le qua­li­fi­ca­tif de bombe la­tine dans ses jeunes an­nées… et qu’elle mé­rite tou­jours d’ailleurs. Quel est son se­cret?

Hors-Série - - Sommaire -

Quel est le se­cret de ces femmes qui ne se privent pas de man­ger ce qu’elles veulent et de­meurent, mal­gré tout, ab­so­lu­ment su­perbes? Une bonne dose de sport! L’ac­ti­vi­té phy­sique, qu’elles placent en prio­ri­té dans leur rou­tine, semble en ef­fet suf­fire à bien des stars qu’on voit, un jour, un hamburger à la main et, le len­de­main, sveltes et élé­gantes sur le ta­pis rouge. Ap­pre­nez tout de leur pro­gramme de mise en forme.

Ce­la fait bien­tôt 20 ans qu’elle donne son maxi­mum et pour­tant, Jen­ni­fer Lo­pez ne se dé­fraî­chit pas. On se l’ar­rache plus que ja­mais pour as­su­rer le suc­cès d’évé­ne­ments ma­jeurs et, même lors­qu’elle col­la­bore avec les jeunes sen­sa­tions comme Ig­gy Aza­lea sur scène, ses courbes se com­parent avan­ta­geu­se­ment aux leurs. Sty­lée et vo­lup­tueuse, Jen­ni­fer réus­sit an­née après an­née à faire l’en­vie de toutes. Sa de­vise: «Si tu veux que les gens t’ad­mirent, tu dois tra­vailler en consé­quence.»

Ri­gueur et dis­ci­pline

Le mé­tier de chan­teuse po­pu­laire im­plique de la ri­gueur dans la remise en forme, spé­cia­le­ment en vue d’une tour­née de spec­tacles. Il faut consa­crer des heures de ré­pé­ti­tion pour les cho­ré­gra­phies, qui s’ajoutent à celles de leur exé­cu­tion in­ten­sive sur scène, et trou­ver l’éner­gie pour gé­rer le cock­tail d’émo­tions qui os­cil­lent entre stress et eu­pho­rie entre deux des­ti­na­tions. Pour ces rai­sons, les ar­tistes de la scène n’ont pas be­soin de se li­vrer à des diètes contrai­gnantes, ils n’ont qu’à main­te­nir une bonne hy­giène ali­men­taire pour de­meu­rer au top.

Perdre les ki­los su­per­flus

Mais, même en res­tant ac­tifs en tout temps, il leur ar­rive de connaître des pé­riodes de re­lâ­che­ment – moins d’exer­cices, plus de gâ­te­ries – et, par consé­quent, des fluc­tua­tions de poids. C’est ce qui est ar­ri­vé à J-LO le prin­temps der­nier. C’est bien connu, plus on gagne en âge, plus il de­vient dif­fi­cile de perdre son sur­poids.

Puisque la chan­teuse ne peut se per­mettre de lais­ser s’ac­cu­mu­ler les ki­los, elle se livre à une cure de dé­toxi­ca­tion vé­gé­ta­lienne de 22 jours. Du­rant cette pé­riode, Jen­ni­fer ne se per­met au­cun pro­duit d’ori­gine ani­ma­lière. Ici, on n’éli­mine pas seule­ment la viande, mais aus­si le miel, les oeufs et le fro­mage.

Si la cure vé­gé­ta­liste est pour cer­tains un mode d’ali­men­ta­tion per­ma­nent, elle sert aus­si de trai­te­ment de choc pour pu­ri­fier l’or­ga­nisme de ses toxines et fa­vo­ri­ser l’éli­mi­na­tion des ex­cé­dents de gras. Jen­ni­fer peut en té­moi­gner: «J’ai per­du de 8 à 10 livres avec cette cure!»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.