Pré­des­ti­nés à mou­rir plus jeunes? ............................

Hors-Série - - SOMMAIRE -

Mythe ou fa­ta­li­té?

Dian­na Ken­ny, cher­cheuse à l’uni­ver­si­té de Syd­ney, a étu­dié le par­cours de tous les mu­si­ciens qui ont connu la gloire dans les 70 der­nières an­nées. Elle s’est concen­trée sur les cir­cons­tances du dé­cès de 12 665 ar­tistes. Il en res­sort que le taux de mort ac­ci­den­telle est de 5 à 10 fois su­pé­rieur à la moyenne et ce­lui des sui­cides, entre 2 et 5. Pour cer­tains, il s’agit d’une me­nace, pour d’autres d’un idéal. Comme si la mort ve­nait don­ner une tour­nure ro­man­tique à leur exis­tence. Dans son es­sai The Psy­cho­lo­gy of Mu­sic Per­for­mance An­xie­ty (Ox­ford Uni­ver­si­ty Press, 2011), Ken­ny s’in­té­resse entre autres au développement psy­cho­lo­gique des per­for­mers et pointe du doigt une ten­dance à l’au­to­des­truc­tion chez une par­tie d’entre eux. Cette pro­pen­sion mor­bide pro­vien­drait d’un mal de vivre en­foui dont la source se­rait in­con­nue du su­jet, et du­quel il ten­te­rait de se pré­mu­nir par l’éva­sion dans l’at­tente de sa li­bé­ra­tion. «Alors qu’ils gra­vissent les éche­lons de la gloire, ils rêvent d’être au som­met où leurs pro­blèmes psy­cho­lo­giques se se­ront mi­ra­cu­leu­se­ment éva­nouis grâce à l’ado­ra­tion des autres et une for­tune in­com­men­su­rable.» Au­tre­ment dit, l’in­di­vi­du se­rait in­ca­pable de sai­sir le mo­ment pré­sent et de sa­vou­rer les pré­mices de son suc­cès. Hé­las, par sa ma­nière d’igno­rer le «main­te­nant», il bou­sille bien sou­vent ses chances d’ar­ri­ver au sum­mum tant convoi­té. Iro­ni­que­ment, les ex­cès, la consom­ma­tion de drogues, le stress et l’in­va­sion de leur vie pri­vée par les mé­dias et le pu­blic sont les prin­ci­paux fac­teurs iden­ti­fiés dans la théo­rie se­lon la­quelle les cé­lé­bri­tés sont pré­des­ti­nées à mou­rir plus jeunes que la masse. Le mo­ment de leur mort au­rait-il été le même si ces per­sonnes étaient restées dans l’ombre?

Leur vie in­time est scru­tée, re­tour­née dans tous les sens, leurs moindres gestes sont rap­por­tés. Il ne faut donc pas s’éton­ner que des psy­cho­logues se soient pen­chés sur les ten­dances gé­né­rales et les cas par­ti­cu­liers qui marquent le pas­sage stel­laire des cé­lé­bri­tés.

Co­ry Mon­teith: 31 ansHeath Led­ger: 28 ansJames Dean: 24 ansTu­pac Sha­kur: 25 ansBrit­ta­ny Mur­phy: 32 ansMa­ri­lyn Mon­roe: 36 ans

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.