Antiquaire ou brocanteur ?

Je Décore - - Le Grand Retour -

L'antiquaire connaît la va­leur des ob­jets qu'il vend. Il pos­sède des connais­sances af­fi­nées de l'his­toire du mo­bi­lier, ce qui lui per­met d'au­then­ti­fier une pièce et donc d'éva­luer la pé­riode dont elle est is­sue et sa qualité. Le brocanteur, quant à lui, vend des ob­jets an­ciens, mais n'a pas le même ni­veau de connais­sance que l'antiquaire. Chez l'un ou chez l'autre, vous pou­vez faire de belles dé­cou­vertes, mais ne cher­chez pas les au­baines à tout prix ! C'est plu­tôt dans une res­sour­ce­rie que vous pour­rez trouver du mo­bi­lier et des ob­jets ven­dus à bas prix, mais qui n'au­ront pas né­ces­sai­re­ment une grande va­leur. Avec l'antiquaire, n'hé­si­tez pas à né­go­cier, de ma­nière calme et cour­toise. L'idéal est de dé­ve­lop­per une re­la­tion de confiance avec lui et de lui faire part de vos be­soins et de votre bud­get. Ain­si, grâce à ses conseils, vous pour­rez vous di­ri­ger vers des pièces qui cor­res­pondent mieux à vos at­tentes. Frédéric Ouel­let et Marc Au­det, An­ti­qui­tés Des­cham­bault, an­ti­qui­tes­des­cham­bault.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.