Ache­ter des an­ti­qui­tés : comment s'y prendre ?

Les an­ti­qui­tés donnent du charme à un dé­cor, mais il peut être dif­fi­cile de s'y re­trou­ver lorsque l'on est no­vice dans ce sec­teur spé­cia­li­sé. Ce mi­lieu n'est tou­te­fois pas ré­ser­vé qu'aux connais­seurs. Nous avons de­man­dé à des ex­perts de nous gui­der afin d

Je Décore - - Le Grand Retour - Re­cherche Ma­rie-anne Dayé et Maxime Ga­gné Texte Ma­rie-anne Dayé

Lorsque l'on fran­chit la porte d'an­ti­qui­tés Des­cham­bault, l'un des plus vastes ma­ga­sins d'an­ti­qui­tés au Qué­bec, on a l'im­pres­sion d'en­trer dans un mu­sée. Vais­selle d'époque, meubles an­tiques, af­fiches pu­bli­ci­taires ré­tro, pots en grès : un pa­ra­dis pour les col­lec­tion­neurs, et une grande source d'ins­pi­ra­tion pour les ama­teurs de dé­co. En sillon­nant les al­lées, plu­sieurs ques­tions res­tent en sus­pens : comment sa­voir si un ob­jet a de la va­leur ? Le prix in­di­qué est-il juste ? Peut- on né­go­cier les prix ? Nous avons po­sé ces ques­tions à Marc Au­det, qui est pro­prié­taire d'an­ti­qui­tés Des­cham­bault de­puis 20 ans, et à son gendre Frédéric Ouel­let qui tra­vaille avec lui de­puis cinq ans. Une simple vi­site dans ce com­merce, que Mon­sieur Jean-ma­rie Du Sault a fon­dé en 1953 alors que le marché de l'an­ti­qui­té était très peu dé­ve­lop­pé au Qué­bec, suf­fit pour don­ner l'en­vie d'ajou­ter quelques pièces uniques à sa dé­co. « La plu­part des gens qui viennent ici cherchent des coups de coeur », lance d'em­blée Marc Au­det. Dans l'en­tre­pôt de trois étages, on trouve des meubles fa­bri­qués au Qué­bec à dif­fé­rentes époques, de vieilles fe­nêtres, des chaises de toutes sortes et même du mo­bi­lier très rare im­por­té d'eu­rope qui se chiffre à quelques di­zaines de mil­liers de dol­lars. Il y en a pour tous les goûts, c'est le moins que l'on puisse dire !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.