Vague de vols de pièces d’au­to

Journal de Rosemont - - LA UNE - EM­MA­NUEL DELACOUR em­ma­nuel.delacour@tc.tc

FAITS DI­VERS. Des vo­leurs se rem­plissent les poches dans plu­sieurs sec­teurs de Mon­tréal, in­cluant Ro­se­mont – La Pe­ti­tePa­trie, où ils sub­ti­lisent les ca­ta­ly­seurs d’au­to­mo­biles pour faire un pro­fit ra­pide.

Cette pièce mé­ca­nique, si­tuée près du pot d’échap­pe­ment, fait l’ob­jet de con­voi­tise des mal­fai­teurs, si bien qu’un vague de vols est en cours de­puis no­vembre 2017.

Se­lon les in­for­ma­tions of­fertes par le Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal (SPVM), 67 cas ont été rap­por­tés de­puis les six der­niers mois dans le sec­teur opé­ra­tion­nel nord, qui in­clut les ar­ron­dis­se­ments de Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie, du Pla­teau – Mont-Royal, de Ville­ray – Saint-Michel – Parc-Ex­ten­sion et d’Ahunt­sic – Car­tier­ville.

«On comp­ta­bi­lise 12 vols de ca­ta­ly­seurs seule­ment sur notre ter­ri­toire du­rant cette même pé­riode», af­firme Pierre Li­boi­ron, com­man­dant du poste de quar­tier (PDQ) 44.

Ce­lui-ci n’est pas sur­pris par ce genre de mé­fait. «C’est plus fa­cile et ra­pide que d’ôter des roues. Il suf­fit de quelques minutes aux vo­leurs pour cou­per le ca­ta­ly­seur», sou­ligne-t-il.

Se­lon le com­man­dant ce sont par­ti­cu­liè­re­ment les vé­hi­cules uti­li­taires sport (VUS) qui se­raient vi­sés par les vo­leurs, sur­tout les mo­dèles Hon­da Ele­ment. Une en­quête a été ou­verte et est en cours, in­forme-t-il.

Jacques La­rose, ré­sident du quar­tier Ma­rieVic­to­rin a récemment été vic­time de ce dé­lit et de­vra payer une fac­ture sa­lée pour ré­pa­rer son VUS.

«On a dé­mar­ré l’au­to puis on s’est ren­du compte que ça fai­sait un bruit comme un trac­teur. C’est ren­du au ga­rage qu’on a com­pris ce qui s’était pas­sé. Mon ga­ra­giste m’a in­for­mé qu’un ca­ta­ly­seur neuf tel que ce­lui qu’on m’a vo­lé pou­vait va­loir jus­qu’à 2 700$. Même avec des pièces usa­gées et la main d’oeuvre, ça va nous coû­ter 1681 $ au to­tal», dit M. La­rose.

Ce­lui-ci est d’au­tant plus éton­né d’avoir été l’ob­jet de ce vol, consi­dé­rant qu’il avait pris la pré­cau­tion de faire bu­ri­ner les pièces de son vé­hi­cule, une pro­tec­tion sou­vent re­com­man­dée par les ser­vices de po­lice.

Pour sa part, le com­man­dant Li­boi­ron sug­gère aux pro­prié­taires de vé­hi­cules de faire preuve de pru­dence et de se ga­rer dans des en­droits éclai­rés, puisque la plu­part des vols sont com­mis sous le cou­vert de la nuit.

«Les mal­fai­teurs sont dif­fi­ciles à at­tra­per jus­te­ment parce qu’ils agissent la nuit et que le vol se fait as­sez ra­pi­de­ment. C’est pour­quoi nous de­man­dons au pu­blic de rap­por­ter tout acte sus­pect com­mis au­tour de vé­hi­cules dont ils se­raient té­moins», sou­ligne l’agent de la paix.

Les per­sonnes dis­po­sant d’in­for­ma­tions per­ti­nentes peuvent contac­ter ano­ny­me­ment la ligne In­fo Crime au 514-393-1133, ou com­mu­ni­quer avec le 911 si elles sont té­moins d’un acte cri­mi­nel ayant cours.

(Mé­tro Mé­dia)

Les mo­dèles VUS Hon­da Ele­ment sont par­ti­cu­liè­re­ment pri­sés par les vo­leurs se­lon le SPVM.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.