La sur­en­chère s’em­pare du mar­ché im­mo­bi­lier

Journal de Rosemont - - ACTUALITÉS - EMMANUEL DELACOUR emmanuel.delacour@tc.tc

Les pro­prié­tés de Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie se vendent au gros prix, l’ar­ron­dis­se­ment étant au pre­mier rang à Mon­tréal des sur­en­chères, se­lon une ré­cente étude.

C’est ce que l’on dé­couvre en consul­tant un do­cu­ment pu­blié par la Fé­dé­ra­tion des chambres im­mo­bi­lières du Qué­bec qui ana­lyse les douze der­niers mois du mar­ché ré­si­den­tiel qué­bé­cois.

On y ap­prend que le quar­tier rem­porte «la palme» des mai­sons uni­fa­mi­liales ven­dues au­des­sus du prix de­man­dé.

En ef­fet, les ache­teurs y sont prêts à dé­bour­ser 32 % du temps plus cher que le prix de vente ini­tial pour ce type de pro­prié­té. Viennent en­suite les ré­si­dences si­tuées dans les villes et ar­ron­dis­se­ments de Pointe-Claire à 31%, de Ver­dun et de L’Île-des-Soeurs à 27%, puis de Ville­ray – Saint-Mi­chel – Parc-Ex­ten­sion et de Kirk­land ex ae­quo à 26 %.

Du cô­té de la co­pro­prié­té, les ar­ron­dis­se­ments du Pla­teau-Mont-Royal et de Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie sont tou­jours en tête dans la mé­tro­pole, af­fi­chant des sur­en­chères moyen­nant 16 %. Dans Ville­ray – Saint-Mi­chel – ParcEx­ten­sion et Ou­tre­mont ce pour­cen­tage s’élève à 14 %.

Fi­na­le­ment, Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie est aus­si au pre­mier rang, à éga­li­té avec Ver­dun et L’Île-des-Soeurs, sur le mar­ché des plex (lo­ge­ments de deux à cinq uni­tés). Les deux ar­ron­dis­se­ments af­fichent des ventes à 28 % du temps plus éle­vées que les prix de­man­dés. Suivent le Sud-Ouest à 27 % et le Pla­teau-MontRoyal à 26 %.

Glo­ba­le­ment, c’est dans la ré­gion de Mon­tréal que les écarts sont les plus im­por­tants, les ache­teurs en­ga­gés dans des offres mul­tiples ayant payé en moyenne 15 072 $ de plus que le prix de­man­dé par les ven­deurs, in­dique l’étude.

UN COUP DUR POUR LES LOCATAIRES

Se­lon le Co­mi­té lo­ge­ment de La Pe­tite-Pa­trie, cette flam­bée des ventes a des ré­per­cus­sions di­rectes sur les locataires de l’ar­ron­dis­se­ment.

«Les pro­mo­teurs im­mo­bi­liers qui cherchent à faire un pro­fit ra­pide à court terme [ … ] tirent le mar­ché vers des fo­lies spé­cu­la­tives et les loyers en sont dou­blés et même par­fois tri­plés», sou­ligne Mar­tin Blan­chard, porte-pa­role du co­mi­té.

Cette flam­bée des prix ne s’ame­nui­se­ra pas se­lon lui, car Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie est un quar­tier al­lé­chant pour les pro­mo­teurs avec son parc lo­ca­tif his­to­ri­que­ment peu coû­teux, ses mul­tiples ac­cès au mé­tro de Mon­tréal et les po­li­tiques de re­vi­ta­li­sa­tions de l’Ar­ron­dis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.