Des mil­lions avant la mo­der­ni­sa­tion

Hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont D’im­por­tantes sommes se­ront in­ves­ties dans le Centre in­té­gré universitaire de san­té et de ser­vices so­ciaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’Île-de-Mon­tréal pour com­battre la vé­tus­té qui s’y est ins­tal­lée.

Journal de Rosemont - - ACTUALITÉS - EMMANUEL DELACOUR emmanuel.delacour@tc.tc

Re­grou­pant 43 édi­fices, dont fait par­tie l’Hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont, le CIUSSS comp­te­ra sur un to­tal de 72 M$ qui pour­rait être dé­blo­qué en cas de be­soin lors des trois pro­chaines an­nées. Dé­jà, 32 M$ ont été ap­prou­vés pour la liste de tra­vaux ré­per­to­riés par l’ad­mi­nis­tra­tion l’an der­nier. Des sommes de 22 M$ pour 2017-2018 et de 18 M$ pour 2018-2019 at­tendent tou­jours d’être au­to­ri­sées par le mi­nis­tère de la San­té et des Ser­vices so­ciaux (MSSS).

Cet ar­gent vien­dra s’ajou­ter aux 12 M$ dé­pen­sés an­nuel­le­ment pour main­te­nir les ac­tifs immobiliers de l’éta­blis­se­ment en san­té.

«Cet été, on pré­voit fer­mer 10 salles opé­ra­toires à Mai­son­neuve-Ro­se­mont, mais il n’y au­ra pas de re­tards sur nos listes d’at­tentes», ga­ran­tit Yvan Gen­dron, pré­sident-di­rec­teur général du CIUSSS.

Ces ré­no­va­tions ma­jeures sont né­ces­saires, l’Hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont ayant re­çu la pire note pos­sible, soit la cote E, lors d’une ins­pec­tion gé­né­rale de tous les bâ­ti­ments de la pro­vince ef­fec­tuée en 2016 par le MSSS.

En at­ten­dant les 1,7 G$ pré­vus pour la mo­der­ni­sa­tion de l’Hô­pi­tal Mai­son­neu­veRo­se­mont qui de­vrait être com­plé­tée en 2028, le pré­sident-di­rec­teur général du CIUSSS de­vra prendre des dé­ci­sions dif­fi­ciles.

«Est-ce qu’on conserve 50 % des édi­fices? Plus? Moins? Ce­la dé­pen­dra de la fa­çon dont le pro­jet de mo­der­ni­sa­tion se­ra in­té­gré», in­siste M. Gen­dron. Im­pos­sible pour lui de se pro­non­cer sur les bâ­ti­ments qui de­vront être dé­mo­lis avant la pro­duc­tion des plans et de­vis, pré­vue d’ici trois ans.

Il faut sa­voir que les plus an­ciennes ins­tal­la­tions de l’un des plus grands centres hos­pi­ta­liers du Qué­bec datent des an­nées 1950. Un des sym­boles les plus pro­bants de cette vé­tus­té, le pa­villon Rachel-Tou­ri­gny, dont l’en­semble de la ma­çon­ne­rie est re­cou­vert par un grillage de sé­cu­ri­té.

Pour­tant, les briques usées et les in­fil­tra­tions d’eau ne sont pas les seuls symp­tômes de l’an­cien­ne­té des édi­fices.

«Les équi­pe­ments, les normes, les mé­thodes d’oc­troyer des soins aux pa­tients ont tous chan­gé de­puis les 60 der­nières an­nées. Par exemple, les salles d’opé­ra­tion mo­dernes sont 40 % plus grandes au­jourd’hui que celles construites au mo­ment de l’ou­ver­ture de l’Hô­pi­tal, ex­plique Ghys­lain Chas­sé, di­rec­teur des ser­vices tech­niques du CIUSSS. Lors­qu’on ré­nove, on perd de l’es­pace et on a moins de salles dis­po­nibles.»

Quoi qu’il en soit, mal­gré un taux d’af­fluence qui de­vrait conti­nuer d’aug­men­ter lors des trois pro­chaines an­nées, M. Gen­dron as­sure que 100 % des ser­vices du CIUSSS de l’Est-de-l’Îlede-Mon­tréal se­ront main­te­nus.

(Emmanuel Delacour)

Ghys­lain Chas­sé, di­rec­teur des ser­vices tech­niques et Yvan Gen­dron, pré­sident-di­rec­teur général du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.