Ani­maux d’éle­vage Quels sont les dan­gers de la ré­sis­tance aux an­ti­mi­cro­biens?

L'Écho de Maskinongé - - COMMUNAUTÉ -

Les mé­di­ca­ments an­ti­mi­cro­biens, comme les an­ti­bio­tiques, jouent un rôle pri­mor­dial dans la ges­tion de la san­té hu­maine et ani­male. En agri­cul­ture, ils sont ma­jo­ri­tai­re­ment uti­li­sés dans le but de trai­ter, de com­battre ou de pré­ve­nir cer­taines ma­la­dies cau­sées par des mi­croor­ga­nismes (bac­té­ries, vi­rus, pa­ra­sites, etc.) qui peuvent s'at­ta­quer aux ani­maux d'éle­vage. Tou­te­fois, l'uti­li­sa­tion abu­sive et sou­vent non rè­gle­men­tée de ces mé­di­ca­ments re­pré­sente une source de pré­oc­cu­pa­tion im­por­tante pour la san­té mon­diale, la sé­cu­ri­té ali­men­taire et le dé­ve­lop­pe­ment glo­bal.

ME­SURES DE PRé­VEN­TION

Afin de pré­ve­nir et de com­battre la pro­pa­ga­tion de la RAM, les agri­cul­teurs peuvent prendre plu­sieurs me­sures, telles que :

• Ne four­nir des mé­di­ca­ments aux ani­maux d’éle­vage qu’avec la re­com­man­da­tion d’un vé­té­ri­naire; • Ne pas uti­li­ser des an­ti­bio­tiques uni­que­ment dans un but de pré­ven­tion contre les ma­la­dies;

• Faire ré­gu­liè­re­ment vac­ci­ner les ani­maux afin de ré­duire le be­soin d’an­ti­bio­tiques et, si pos­sible,

uti­li­ser des so­lu­tions de rem­pla­ce­ment à ces mé­di­ca­ments, le cas échéant;

• Ap­pli­quer et pro­mou­voir les bonnes pra­tiques lors de chaque étape de la pro­duc­tion

et de la trans­for­ma­tion des ali­ments d’ori­gine ani­male et vé­gé­tale;

• Adop­ter un sys­tème du­rable pro­mou­vant les me­sures de sû­re­té bio­lo­gique;

• Pri­vi­lé­gier des condi­tions d’éle­vage qui res­pectent le bien-être des ani­maux.

QU’EST-CE QUE LA RAM?

La ré­sis­tance aux an­ti­mi­cro­biens (RAM) — éga­le­ment ap­pe­lée « an­ti­bio­ré­sis­tance » — est un phé­no­mène qui se pro­duit lorsque des mi­cro-or­ga­nismes évo­luent et de­viennent ré­sis­tants à un ou à plu­sieurs mé­di­ca­ments, les ren­dant par le fait même inef­fi­caces. Ain­si, ces mi­cro-or­ga­nismes peuvent pro­vo­quer chez l'ani­mal ou chez l'hu­main des in­fec­tions qui se­ront plus dif­fi­ciles à trai­ter ou plus longues à gué­rir, par exemple.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.