Une tra­di­tion bien an­crée

L'Écho de Maskinongé - - ACTUALITÉS -

En l’hon­neur de la Sainte Anne

La Fête de Sainte-Anne est cé­lé­brée de­puis que la pa­roisse de Ya­ma­chiche existe.

Tra­di­tion­nel­le­ment, lors de la cé­lé­bra­tion, l'église est bon­dée. Les Che­va­liers de Co­lomb sont de l'évè­ne­ment et les gens par­ti­cipent aux nom­breuses ac­ti­vi­tés que pro­posent la Fa­brique et le co­mi­té des loi­sirs de la mu­ni­ci­pa­li­té, qui or­ga­nise la Fête de la fa­mille du­rant cette même pé­riode.

Du haut de ses 93 ans, Jea­nine Dé­saul­niers se rap­pelle tou­jours de très bons sou­ve­nirs à l’oc­ca­sion de la Fête de la Sainte-Anne à Ya­ma­chiche.

De­puis sa nais­sance, Mme Dé­saul­niers n'a man­qué au­cune cé­lé­bra­tion re­li­gieuse sou­li­gnant l'an­ni­ver­saire de la grand-mère de Jé­sus. «C'est une tra­di­tion dans ma fa­mille. Sainte Anne, pour moi et pour toute la po­pu­la­tion, c'est un be­soin. Il faut y al­ler. Je n'ai pas au­cune rai­son de man­quer. Je ne suis pas ma­lade ! Elle a tou­jours pro­té­gé les gens de Ya­ma­chiche », ex­plique Jea­nine Dé­saul­niers.

Cette vé­ri­table en­cy­clo­pé­die vi­vante se sou­vient de plu­sieurs mi­racles de sainte Anne. « Un mon­sieur aveugle pro­ve­nant de King­sey Falls était ve­nu ici à Ya­ma­chiche pour prier Sainte-Anne. Il était sup­po­sé se rendre à Sainte-Anne de Beau­pré, mais un cu­ré lui avait plu­tôt dit de ve­nir ici avant d'al­ler là-bas. Il avait fi­na­le­ment fait le pè­le­ri­nage et quand il est re­par­ti vers chez lui, il avait re­pris la vue. Des his­toires comme ça il y en a eu plu­sieurs. Une autre fois, un homme avait de la dif­fi­cul­té à mar­cher dans la rue. Après son pas­sage de­vant la sta­tue, il avait mis ses bé­quilles de cô­té parce qu'il en avait plus be­soin », se sou­vient-elle.

Se­lon de nom­breux té­moi­gnages, sainte Anne au­rait à son ac­tif plu­sieurs gué­ri­sons à Ya­ma­chiche. Ces in­ter­ven­tions mi­ra­cu­leuses ont d'ailleurs été re­la­tées dans quelques livres et écri­tures his­to­riques à Ya­ma­chiche.

Lors de la res­tau­ra­tion de l'église, la belle sta­tue de sainte Anne avait été ins­tal­lée sur le por­tique de cette église. Com­man­dée par M. Du­mou­lin en 1831, cette sta­tue en bois do­ré, sculp­tée dans un

QUI EST SAINTE-ANNE ?

Sainte-Anne est la mère de la Vierge Ma­rie et grand-mère de Jé­sus dans la tra­di­tion chré­tienne. Les gens se ré­fèrent à elle et ils l'in­voquent dans des be­soins spi­ri­tuels. Elle est la pa­tronne des ma­rins. Cé­lé­bra­tion eu­cha­ris­tique le sa­me­di 29 juillet à 20h. tronc d'arbre, et ob­jet de la vé­né­ra­tion po­pu­laire, a été réa­li­sée aux ate­liers Baillar­gé à Qué­bec par Tho­mas Baillar­gé, ar­chi­tecte, sculp­teur et sta­tuaire ré­pu­té.

Haute de neuf pieds, elle avait été pla­cée le 14 juillet 1832, entre les deux tours qui for­maient les angles de la fa­çade du lieu de culte pré­cé­dem­ment ré­no­vé. Lors de la dé­mo­li­tion de cette même église en 1870, la sta­tue mi­ra­cu­leuse fut pla­cée dans le ci­me­tière. C'est à ce mo­ment que de nom­breux mi­ra­cu­lés ont lais­sé des bé­quilles et des sou­liers à proxi­mi­té de la sta­tue.

« Après les cé­lé­bra­tions, j'ai sou­vent été té­moin de gens qui souf­fraient. Ils criaient dans le ci­me­tière pour que sainte Anne puisse les ai­der. Elle a tel­le­ment don­né aux gens. C'est for­mi­dable tout ce qu'elle a pu faire pour la po­pu­la­tion», par­tage Mme Dé­saul­niers.

Au­jourd'hui en­core, l'im­po­sante pa­tronne de Ya­ma­chiche est tou­jours bien pré­sente dans la com­mu­nau­té. Elle règne en­core dans le ci­me­tière si­tué à quelques mètres de l'église. (P.O.G)

(Pho­to TC Me­dia)

La Fête de la Sainte-Anne est une oc­ca­sion de prier et de cé­lé­brer à l’église de Ya­ma­chiche.

(Pho­to TC Me­dia - Pier-Oli­vier Ga­gnon)

Chaque an­née à l’oc­ca­sion de la Fête de la Sainte-Anne, Jea­nine Dé­saul­niers re­plonge dans ses nom­breux sou­ve­nirs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.