Le sa­viez-vous?

L'Écho de Maskinongé - - ACTUALITÉS -

Anne est née vers l’an 55 avant Jé­sus-Ch­rist à Beth­léem. À sa mort, âgée de 63 ans, elle fut in­hu­mée près de son époux Joa­chim au Mont des Oli­viers, là où se­ront dé­po­sés plus tard les corps de Saint-Jo­seph et de la Sainte Vierge.

En l'an 67, Saint-La­zare dut quit­ter la Ju­dée (per­sé­cu­tion des chré­tiens) em­por­tant avec lui en France (ville d'Apt) les os­se­ments de la grand-mère de Jé­sus. La ville d'Apt est an­nexée au dio­cèse de Car­cas­sone.

De­puis 1832, une sta­tue de bois d'une hau­teur de neuf pieds or­nait le fron­ton (entre les deux tours) de la cin­quième église de Ya­ma­chiche. Elle fut sculp­tée par Tho­mas Baillar­gé, un ar­tiste qué­bé­cois. De­ve­nue trop pe­tite, l'église fut dé­mo­lie pour une plus grande. On en­châs­sa la sta­tue dans un pa­villon d'ordre do­rique Grec en 1877. Puis, on ajou­ta au ci­me­tière en 1931, un cal­vaire et en 1932, un che­min de croix. Cette construc­tion, dite «Mo­nu­ment de Sainte-Anne» fut d'abord pla­cée dans le ci­me­tière, vis-à-vis le cal­vaire ac­tuel. Plus tard, Mgr Na­po­léon Ca­ron le fit re­cu­ler d'une cen­taine de pieds et a pro­cé­dé à l'ins­tal­la­tion de grandes vitres pour pro­té­ger la sta­tue des in­tem­pé­ries sai­son­nières.

En 1843, l'ab­bé Sé­vère-Ni­co­las Du­mou­lin re­ce­vait une des plus pré­cieuses re­liques qu'il y ait dans toute l'Amé­rique ; c'est une pha­lange - La sta­tue mi­ra­cu­leuse de Ste-Anne prend place à Ya­ma­chiche de­puis 1832.

- Au dé­part, elle or­nait le fron­ton de la cin­quième église de la pa­roisse d'Ya­ma­chiche.

- Elle a été en­châs­sée dans un pa­villon

d'ordre do­rique Grec en 1877.

- Elle au­rait per­mis plu­sieurs gué­ri­sons

mi­ra­cu­leuses à tra­vers les ans.

- Elle a été sculp­tée par Tho­mas

Baillar­gé, un ar­tiste qué­bé­cois.

com­plète du pe­tit doigt de la main gauche de Sainte-Anne. L'ab­bé Du­mou­lin fut cu­ré de la pa­roisse de Ya­ma­chiche de 1825 à 1853. C'est sous son ad­mi­nis­tra­tion que Ya­ma­chiche est de­ve­nue un lieu de pè­le­ri­nages.

La neu­vaine de Sainte-Anne est en­core cé­lé­brée au­jourd'hui. Plu­sieurs gué­ri­sons mi­ra­cu­leuses se sont pro­duites au pied de la sta­tue et cer­taines sont men­tion­nées dans le vo­lume « L'his­toire d'Ya­ma­chiche » de l'ab­bé Na­po­léon Ca­ron. (Avec la col­la­bo­ra­tion d’An­dré Dé­saul­niers)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.