ÉLEC­TIONS.

L'Écho de Maskinongé - - COMMUNAUTÉ -

Le Mas­ki­non­geois Alain Bé­lan­ger a an­non­cé qu’il ten­te­ra de se faire élire au poste de maire de la mu­ni­ci­pa­li­té de Mas­ki­non­gé, le 5 no­vembre pro­chain.

« Cette fois, je ne cé­de­rai ni au chan­tage, ni à l'in­ti­mi­da­tion », lance d'abord le can­di­dat en fai­sant ré­fé­rence aux pro­pos te­nus à son en­droit par un conseiller mu­ni­ci­pal qui l'avaient conduit à re­ti­rer sa can­di­da­ture lors des élec­tions mu­ni­ci­pales de 2013.

« Nous vi­vons dans une dé­mo­cra­tie. J'ai le droit d'of­frir mes ser­vices à la po­pu­la­tion, car j'es­time avoir le ba­gage né­ces­saire pour gui­der Mas­ki­non­gé vers de plus hauts som­mets », af­firme M. Bé­lan­ger.

Le can­di­dat à la mai­rie de Mas­ki­non­gé en­tend gou­ver­ner de fa­çon res­pon­sable et lu­cide. Il es­time que les mas­ki­non­geois et les mas­ki­non­geoises ont été lais­sés-pour-compte lors des der­nières an­nées. « Les ci­toyens sont de­ve­nus in­dif­fé­rents face à la politique mu­ni­ci­pale. J'en­tends ré­ta­blir un lien de confiance entre les élec­teurs et le conseil en créant un vrai mé­ca­nisme de consul­ta­tion ba­sé sur la trans­pa­rence et l'écoute. Il est temps que les gens fassent par­tie du dé­ve­lop­pe­ment de la mu­ni­ci­pa­li­té ».

Outre cette vo­lon­té de construire des ponts avec les élec­teurs, le can­di­dat sou­haite s'at­ta­quer à la dette mu­ni­ci­pale, qui à son avis, est trop éle­vée. Mon­sieur Bé­lan­ger de­vrait convo­quer les mé­dias pro­chai­ne­ment pour faire part de ses en­ga­ge­ments pour le pro­chain man­dat, s'il est élu.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.