L’Es­cale re­dy­na­mise sa caisse étudiante

Nou­velle ex­pé­rience en­tre­pre­neu­riale pour de jeunes étu­diants

L'Écho de Maskinongé - - PETITES ANNONCES CLASSÉES - PIER-OLI­VIER GA­GNON pier-oli­vier.ga­gnon@tc.tc

ÉDU­CA­TION.

Avec la ré­vo­lu­tion nu­mé­rique et les pro­grès tech­no­lo­giques, la mon­naie phy­sique et l’ar­gent « li­quide » sont de plus en plus mis de cô­té au pro­fit des cartes et des tran­sac­tions en ligne.

C'est dans cette op­tique que la Caisse Des­jar­dins de l'Ouest de la Mau­ri­cie (CDOM) a of­fert à l'école se­con­daire l'Es­cale la pos­si­bi­li­té de bo­ni­fier les ser­vices of­ferts à sa caisse étudiante dans le but de ré­pondre plus adé­qua­te­ment aux be­soins ex­pri­més par la re­lève de de­main dans un es­prit édu­ca­tif. Au­pa­ra­vant lieu de dé­pôt ou de re­trait, la caisse étudiante de l'école se­con­daire de Loui­se­ville s'est trans­for­mée cette an­née en une vé­ri­table en­tre­prise co­opé­ra­tive en mi­lieu sco­laire dans la­quelle huit jeunes étu­diants ont dé­ci­dé de s'im­pli­quer, sous la su­per­vi­sion d'en­sei­gnants et d'em­ployés de l'ins­ti­tu­tion fi­nan­cière. « On a dé­ci­dé de faire évo­luer cette caisse étudiante. Pour aug­men­ter sa po­pu­la­ri­té, ré­pondre aux be­soins et en faire un pro­jet in­té­res­sant en mi­lieu sco­laire, il a été conve­nu de créé une co­opé­ra­tive dans la­quelle les jeunes vi­vront une réelle ex­pé­rience en­tre­pre­neu­riale », ex­plique Syl­vie La­fre­nière, agente de com­mu­ni­ca­tion et vie as­so­cia­tive à la CDOM. « Le Lab Fi­nances Es­cale, c'est un pro­jet in­no­va­teur qui vise l'édu­ca­tion fi­nan­cière et des fa­çons de faire mo­dernes. Les jeunes qui s'im­pliquent doivent for­mer un conseil d'ad­mi­nis­tra­tion qui se­ra res­pon­sable de gé­rer un bud­get d'opé­ra­tion et prendre des dé­ci­sions. Ils au­ront à faire des sui­vis bud­gé­taires, un plan de com­man­dite, de vi­si­bi­li­té et une ges­tion du per­son­nel, par exemple. Ils au­ront des res­pon­sa­bi­li­tés et doivent suivre des lois et rè­gle­ments en plus de si­gner l'en­ga­ge­ment du membre-tra­vailleur pour res­pec­ter la confi­den­tia­li­té des usa­gers », ajoute Mme La­fre­nière.

En plus de main­te­nir les ser­vices de base de la caisse étudiante, soit les re­traits, dé­pôts et vi­re­ments, le Lab Fi­nances Es­cale est de­ve­nu l'en­droit tout dé­si­gné pour payer les coûts liés à des voyages sco­laires, à des ac­ti­vi­tés édu­ca­tives et aux frais d'ins­crip­tion pour une équipe spor­tive, no­tam­ment.

« Il y avait beau­coup d'ar­gent qui cir­cu­lait dans l'école et on a trou­vé une fa­çon simple de re­cueillir cet ar­gent au même en­droit. Une base de don­nées per­met de faire la ges­tion des frais que doivent les étu­diants à l'école se­lon les ac­ti­vi­tés dans les­quelles ils sont ins­crits. Ça évite d'ap­por­ter l'ar­gent à plu­sieurs en­sei­gnants et à plu­sieurs en­droits dif­fé­rents. C'est une nou­velle fa­çon de faire qui est ap­pré­ciée et ça fa­ci­lite la comp­ta­bi­li­té », sou­ligne Syl­vie La­fre­nière.

Le Lab Fi­nances est ac­ces­sible cinq mi­dis par se­maine. L'école se­con­daire en­tend conti­nuer de faire la pro­mo­tion de cet es­pace au­près des élèves et des pa­rents de l'école. Ce pro­jet-pi­lote ini­tié par le Mou­ve­ment Des­jar­dins se tient dans neuf autres écoles se­con­daires à tra­vers le Qué­bec. Il est ren­du pos­sible grâce à l'ou­ver­ture de la di­rec­tion de l'école, à l'im­pli­ca­tion des jeunes et au dy­na­misme du per­son­nel.

(Pho­to gra­cieu­se­té - CDOM)

Chaque mi­di, de nom­breux étu­diants uti­lisent les ser­vices du Lab Fi­nances Es­cale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.