Aré­na : Loui­se­ville en­vi­sage la créa­tion d’une ré­gie

L'Écho de Maskinongé - - SPORTS - PIER-OLI­VIER GAGNON po­ga­gnon@le­cho­de­mas­ki­nonge.com

LOUI­SE­VILLE.

Un mois s’est écou­lé de­puis l’en­trée en poste des nou­veaux élus mu­ni­ci­paux et dé­jà, le conseil de Loui­se­ville planche sur de nom­breux dos­siers, dont la ges­tion de l’aré­na mu­ni­ci­pal.

Avec l'ar­ri­vée d'un re­pré­sen­tant de l'As­so­cia­tion du hockey mi­neur de Loui­se­ville (AHML) au sein du conseil mu­ni­ci­pal, ce n'est pas un ha­sard que ce dos­sier re­fasse sur­face et de­vienne prio­ri­taire pour les élus loui­se­vil­lois.

La ges­tion de l'aré­na a fait par­tie des pre­mières dis­cus­sions du nou­veau conseil mu­ni­ci­pal, confirme le maire de Loui­se­ville. Se­lon les élus, la so­lu­tion pour­rait pas­ser par la créa­tion d'une ré­gie.

«On en dis­cute et le conseil est una­nime là-des­sus : il faut trou­ver une so­lu­tion. On sou­hai­te­rait s'en­tendre avec les mu­ni­ci­pa­li­tés qui uti­lisent notre aré­na pour for­mer une ré­gie. C'est pro­ba­ble­ment la meilleure op­tion. C'est un mo­dèle qui fonc­tionne bien, par exemple, avec la Ré­gie d'aque­duc de Grand Pré. Les élus des mu­ni­ci­pa­li­tés voi­sines au­raient un droit de re­gard sur les dé­ci­sions qui se prennent avec l'éla­bo­ra­tion d'un conseil d'ad­mi­nis­tra­tion. On ne bous­cu­le­ra per­sonne, mais on va ra­me­ner le dos­sier sur la table c'est cer­tain », ad­met Yvon De­shaies, maire de Loui­se­ville.

Le dos­sier des frais re­liés à la ges­tion de l'aré­na re­monte à 2014, au mo­ment où le conseil mu­ni­ci­pal de Loui­se­ville a dé­ci­dé de mettre fin à la gra­tui­té des heures de glace et de haus­ser ses ta­rifs de lo­ca­tion à l'heure sur une pé­riode de quatre ans.

Pour l'an­née 2017-2018, la somme re­quise pour l'ins­crip­tion d'un en­fant dé­bu­tant en pa­ti­nage ar­tis­tique est de 404 $ tan­dis que le mon­tant pour un jeune ho­ckeyeur n'ha­bi­tant pas à Loui­se­ville est de 615$. Pour un ré­sident de Loui­se­ville, un jeune doit tou­te­fois dé­bour­ser 230 $.

Yvon De­shaies en­tend pré­sen­ter un plan aux autres mu­ni­ci­pa­li­tés au cours des pro­chains

On veut que les mu­ni­ci­pa­li­tés em­barquent avec nous parce que ce sont leurs ci­toyens qui l’uti­lisent ma­jo­ri­tai­re­ment »

- Yvon De­shaies

mois afin que celles-ci contri­buent fi­nan­ciè­re­ment à cette in­fra­struc­ture.

« L'aré­na, c'est très dis­pen­dieux à opé­rer. Ça re­pré­sente un bud­get de 750 000 $. On veut que les mu­ni­ci­pa­li­tés em­barquent avec nous parce que ce sont leurs ci­toyens qui l'uti­lisent ma­jo­ri­tai­re­ment. Notre conseil a dé­jà com­men­cé à dis­cu­ter du dos­sier et on va in­ter­pel­ler les mu­ni­ci­pa­li­tés pro­chai­ne­ment », pro­met Yvon De­shaies.

La Ville de Loui­se­ville croit fer­me­ment que le scé­na­rio idéal se­rait la créa­tion d'une ré­gie. « Tout le monde se­rait ga­gnant ! Les coûts pour­raient être ré­par­tis équi­ta­ble­ment au pro­ra­ta de la po­pu­la­tion. C'est cer­tain que Loui­se­ville de­vra dé­bour­ser la plus grande part du gâ­teau, mais dé­jà il y au­ra une nette amé­lio­ra­tion à notre ni­veau », lance De­shaies en fai­sant ré­fé­rence au far­deau fis­cal que re­pré­sente la ges­tion de l'aré­na.

VI­SION DIF­Fé­RENTE

La ve­nue du pré­sident de l'As­so­cia­tion du hockey mi­neur de Loui­se­ville au sein du conseil mu­ni­ci­pal de Loui­se­ville ap­por­te­ra une vi­sion dif­fé­rente dans ce dos­sier, croit Yvon De­shaies. Ce der­nier es­time que l'ex­pé­rience ac­quise et les connais­sances dans le do­maine spor­tif du conseiller Mike Tou­zin se­ront bé­né­fiques pour éla­bo­rer le plan que pro­po­se­ra la Ville de Loui­se­ville aux autres mu­ni­ci­pa­li­tés.

« Il connait très bien le sport et il sait comment ça fonc­tionne. Il est im­pli­qué là-de­dans de­puis long­temps. C'est cer­tain que c'est un plus pour nous. Il se­ra un élé­ment im­por­tant dans le dos­sier. »

Rap­pe­lons que de­puis l'aug­men­ta­tion des frais d'ins­crip­tion et de lo­ca­tion de la glace à Loui­se­ville, les ins­crip­tions sont sans sur­prise en baisse au hockey mi­neur. Il y a quelques an­nées, l'AHML comp­tait dans ses rangs plus de 220 joueurs alors qu'au­jourd'hui, l'as­so­cia­tion en compte près de 150.

Le sa­viez vous ?

(Pho­to Pier-Oli­vier Gagnon)

Dès les pro­chains mois, la Ville de Loui­se­ville pré­voit dé­bu­ter les dis­cus­sions avec les mu­ni­ci­pa­li­tés en­vi­ron­nantes afin de par­ta­ger les frais liés à la ges­tion et à l’en­tre­tien de l’aré­na.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.