Au CA­nA­dA,

L’actualité - - MONDE -

55 dos­siers concer­nant la traite de per­sonnes sont ac­tuel­le­ment de­vant les tri­bu­naux. Les mi­neures au­toch­tones sont par­ti­cu­liè­re­ment à risque, se­lon Louise Dionne, co­or­don­na­trice du Co­mi­té d’ac­tion contre la traite hu­maine in­terne et in­ter­na­tio­nale (CATHII), com­po­sé d’une

quin­zaine de dé­lé­gués de congré­ga­tions re­li­gieuses. Cet or­ga­nisme sans but lu­cra­tif, qui s’oc­cupe no­tam­ment de sen­si­bi­li­ser les proies po­ten­tielles et les or­ga­nismes sus­cep­tibles d’être en contact avec elles, tra­vaille aus­si à l’ou­ver­ture de la pre­mière mai­son d’hé­ber­ge­ment des­ti­née ex­clu­si­ve­ment aux jeunes femmes vic­times de la traite au Ca­na­da — qu’on es­père voir éta­blie à Mon­tréal. Pour l’heure, le re­fus des gou­ver­ne­ments de fi­nan­cer le pro­jet en re­tarde la réa­li­sa­tion. Entre-temps, Louise

Dionne conti­nue ses dé­marches pour que les mai­sons d’hé­ber­ge­ment vouées à d’autres causes ac­cueillent aus­si des

jeunes femmes vic­times de la traite. En juin 2012 a eu lieu à Mon­tréal la troi­sième ren­contre de la Table de concer­ta­tion sur la traite hu­maine, qui a réuni tous les ac­teurs im­pli­qués au pre­mier plan dans la lutte, soit une ving­taine

d’or­ga­nismes, dont le SPVM et la GRC. La pro­chaine ren­contre au­ra lieu dé­but no­vembre. L’ob­jec­tif est de créer un réseau d’aide

aux vic­times de la traite hu­maine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.