QUEL RÔLE POUR LA RÉ­GIE DE L’ÉNER­GIE ?

L’actualité - - QR -

En mars der­nier, la Ré­gie de l’éner­gie a re­fu­sé d’ac­cor­der à Hy­dro-Qué­bec l’aug­men­ta­tion de ta­rif qu’elle ré­cla­mait. La Ré­gie, dont le man­dat consiste à pro­té­ger l’in­té­rêt pu­blic, l’in­té­rêt des consom­ma­teurs et ce­lui de la so­cié­té d’État, n’a ac­cep­té qu’une hausse de 2,4 % des ta­rifs d’élec­tri­ci­té au 1er avril 2013, soit en­vi­ron 30 dol­lars par mé­nage par an. Hy­dro-Qué­bec de­man­dait une aug­men­ta­tion de 3,4 % pour être en me­sure de ver­ser un di­vi­dende ac­cru à l’État, comme l’au­rait sou­hai­té le mi­nistre des Fi­nances, Ni­co­las Mar­ceau. La Ré­gie a aus­si per­mis à Hy­droQué­bec de sa­brer ses bud­gets consa­crés à l’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique. Dif­fi­cile dans ces condi­tions d’es­pé­rer que la lutte contre le gas­pillage d’élec­tri­ci­té s’in­ten­si­fie­ra ou que les Qué­bé­cois ti­re­ront un plus grand pro­fit de la so­cié­té d’État.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.