UN JUS­TI­CIER COMME AU CI­NÉ­MA

L’actualité - - ESSAIS ÉTRANGERS - par Jacques God­bout

JE­vou­drais­vous pré­sen­ter un jour­na­liste d’in­ves­ti­ga­tion de ca­libre in­ter­na­tio­nal, Greg Pa­last. Il a ses bu­reaux à New York. Sa col­la­bo­ra­trice, Miss Bad­pen­ny, le confond avec James Bond. En fait, c’est un cos­taud, Bor­sa­li­no sur le crâne. Je crois qu’il se prend pour Bo­gart au ci­né­ma. Ses livres sont des ro­mans d’es­pion­nage dont les his­toires sont vé­ri­diques, les morts réels, et les per­son­nages des truands mil­liar­daires. D’où sort ce jus­ti­cier ? « J’ai du sang rou­main dans les veines, mais je suis né à Los An­geles, fils d’un ven­deur de meubles de Hol­ly­wood. J’ai étu­dié à Ber­ke­ley, où j’ai at­tra­pé des idées de gauche, mais j’ai aus­si un MBA en éco­no­mie de l’Uni­ver­si­té de Chi­ca­go. On m’avait sug­gé­ré d’étu­dier dans ce re­paire de droite pour com­prendre la fi­nance ! » Au sor­tir de l’uni­ver­si­té, ses condis­ciples sont de­ve­nus mil­lion­naires chez Gold­man Sachs, « moi, j’ai bossé pour le syn­di­cat des tra­vailleurs de l’élec­tri­ci­té, fouillé dans les or­dures de la po­li­tique et at­tra­pé le vi­rus du jour­na­lisme d’en­quête ».

Dans Le pique-nique des vau­tours, Pa­last ra­conte en di­rect ses re­cherches sur l’ex­plo­sion, en avril 2010, dans le golfe du Mexique, de la pla­te­forme Deep Wa­ter Ho­ri­zon. Il veut mon­trer que BP connais­sait les risques. Au­tre­fois, il tour­nait des re­por­tages pour PBS, écri­vait dans le New York

Times, mais afin d’évi­ter la cen­sure, il col­la­bore dé­sor­mais avec la BBC et pu­blie dans The­Guar­dian, à Londres, ville où il a ja­dis conseillé To­ny Blair. Pa­last se pré­sente comme un dé­tec­tive pri­vé au ser­vice du bien com­mun. Il avoue trop boire et sé­duire les blondes, mais au fond, il passe sa vie dans les aé­ro­gares. Voyant la pla­te­forme pé­tro­lière ex­plo­ser et sa­lir les bayous de la Loui­siane, il a cher­ché à savoir si ce­la ne s’était pas dé­jà pro­duit avant. On lui a par­lé d’un ac­ci­dent en Azer­baïd­jan, dans la mer Cas­pienne. « C’est là que BP avait ga­gné le pac­tole, écrit-il, pen­dant que la po­pu­la­tion azé­rie se conten­tait de la pol­lu­tion. »

On ne filme pas ai­sé­ment sous une dic­ta­ture, car réa­li­ser un do­cu­men­taire sur la cor­rup­tion, suivre les va­lises de fric, dé­cou­vrir les pots-de-vin ou les ma­ni­gances de la CIA de­mande l’image des

« J’ai ba­lan­cé un mi­cro à la face de ce Gif­fen en lui lan­çant : la fi­liale de BP au Kazakhstan vous a ver­sé 500 000 dol­lars. Pour quelle rai­son ? »

té­moins, même de dos. « Évi­dem­ment, la peur règne. Dans le pé­trole de merde, ce­lui qui té­moigne peut perdre son em­ploi ou y lais­ser sa peau. » Si des vau­tours lorgnent les car­casses, croit Pa­last, c’est qu’en haut lieu quel­qu’un pro­tège ces oi­seaux de proie. On sait que tout a com­men­cé avec le pré­sident Clin­ton et les amis de la pre­mière dame, qui ont in­ven­té la dé­ré­gu­la­tion. Les co­pains de Bush en ont pro­fi­té et en­tu­bé le brave Oba­ma. Les lob­byistes à Washington ont fait mo­di­fier les lois de la fi­nance pour im­po­ser leurs règles, ce qui leur a per­mis, par exemple, de mettre la Grèce à ge­noux avec des prêts toxiques.

« Ce que je vou­drais faire ? dit Pa­last. Foutre mon poing sur la gueule de tous ces salopards ! » Ses seules armes sont des do­cu­ments confi­den­tiels qui ont fil­tré, par­fois des cour­riels ; il ar­rive aus­si qu’on lui poste des pho­to­co­pies com­pro­met­tantes. « Quand l’Exxon Val­dez a cou­lé, 40 000 tonnes de pé­trole brut dans la mer, la ques­tion à po­ser était : où sont les équi­pe­ments de se­cours ? In­trou­vables. Trop chers. On peut po­ser pa­reilles ques­tions à pro­pos de Fu­ku­shi­ma. Le fric. On trouve tou­jours une col­lu­sion entre fi­nan­ciers et pro­duc­teurs d’éner­gie. EN­RON. NRG. BP. » Au fait, le chas­seur de vau­tours vous pro­pose de le contac­ter si vous avez des in­for­ma­tions utiles : GregPa­last.com.

Le pique-nique des vau­tours, par Greg Pa­last, Denoël, 519 p., 39,95 $.

Dé­trom­pez-vous : Greg Pa­last n’in­carne pas un per­son­nage de fin li­mier. C’est un re­dou­table jour­na­liste qui en­quête au pro­fit du bien com­mun.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.