PIÈGES À OURS

L’édi­to de Ca­role Beau­lieu rédactrice en chef et édi­trice

L’actualité - - LES ACTUALITÉS -

L’édi­to­rial de Ca­role Beau­lieu

LA cam­pagne élec­to­rale de 2014 au­ra mon­tré une fois de plus que les Qué­bé­cois forment un peuple sur­pre­nant qui par­sème d’em­bûches le che­min de ses po­li­ti­ciens.

Cher­cher à les expliquer, c’est comme « mar­cher dans un bois rem­pli de pièges à ours », di­sait le pu­bli­ci­taire Jacques Bou­chard dans son cé­lèbre es­sai, Les 36 cordes sen­sibles des Qué­bé­cois.

Pour ga­gner leur as­sen­ti­ment — leur vendre un pro­duit ou leur faire ac­cep­ter une idée —, il faut sa­voir jouer de ces cordes sen­sibles souvent liées à leur his­toire et à leur sta­tut de mi­no­ri­taires en terre d’Amé­rique.

Pen­dant toute la cam­pagne, les po­li­ti­ciens ont cher­ché à faire vi­brer celles qui leur don­ne­raient la vic­toire. Ce qui a par­fois don­né lieu à de brusques chan­ge­ments de tem­po, si­non de mé­lo­die.

Pau­line Ma­rois avait pin­cé avec suc­cès les cordes du ma­triar­cat, de la peur de l’étran­ger et de la fi­dé­li­té au patrimoine… mais celles du confort et de la so­li­da­ri­té conti­nen­tale — bien jouées par les li­bé­raux — ont vite en­ter­ré sa mu­sique.

La Coa­li­tion Ave­nir Qué­bec et le PQ ont sous-es­ti­mé une corde usée, qui ré­sonne en­core : la mé­fiance à l’égard des gens d’af­faires (la 19e, l’an­ti­mer­can­ti­lisme). Même s’ils ont eu du suc­cès ( comme Pierre Karl Pé­la­deau), même si on dit les ad­mi­rer, même si ( comme Fran­çois Le­gault) ils pro­posent des idées no­va­trices ins­pi­rantes (le Pro­jet Saint-Laurent), les gens d’af­faires de­meurent sus­pects.

Bien des élec­teurs leur pré­fèrent en­core les no­tables. Comme le di­sait à la SRC une mi­li­tante ca­quiste qui ve­nait de ral­lier les li­bé­raux : « M. Couillard a une belle pres­tance. » C’est la corde 27, le be­soin de pa­raître. Le pé­quiste Lu­cien Bou­chard jouait très bien, à une autre époque, de cette corde-là. La vi­bra­tion qu’il en ti­rait adou­cis­sait le fait qu’il vou­lait faire du Qué­bec un pays. Il faut dire qu’il était aus­si avo­cat (un no­table), conser­va­teur, sen­ti­men­tal, fi­dèle au patrimoine et qu’il ai­mait les en­fants (cinq autres cordes sen­sibles qu’il sa­vait faire vi­brer !).

Tou­cher les cordes sen­sibles est un art dé­li­cat. Cer­taines sont ré­sis­tantes et dif­fi­ciles à ma­nier !

Les ca­quistes, qui promettaie­nt de « bras­ser la cage » — abo­lir les com­mis­sions sco­laires, al­lé­ger le far­deau fis­cal des contri­buables, ré­duire la taille de l’État —, croyaient ré­pondre aux at­tentes for­mu­lées par les élec­teurs. Mais ils ont trop fait vi­brer la corde — re­dou­table — de la peur du chan­ge­ment. « Au pays de Qué­bec rien ne doit mou­rir et rien ne doit chan­ger », écri­vait Louis Hé­mon dans Ma­ria Chap­de­laine, en 1913. Jacques Bou­chard ap­pe­lait ça l’es­prit mou­ton­nier.

Au mo­ment où les li­bé­raux don­naient du vi­bra­to à la corde de l’ins­tinc­ti­vi­té (la corde 30) pour évi­ter une chi­cane — sur le sta­tut du Qué­bec au sein de la fé­dé­ra­tion ou la di­ver­si­té re­li­gieuse —, voi­là que leur chef, Phi­lippe Couillard, glisse sur la ques­tion de la pro­tec­tion de la langue fran­çaise. Lors du dé­bat à TVA, il a évo­qué des ou­vriers bi­lingues sur les plan­chers d’usine pour plaire aux clients an­glo­phones ! Très dan­ge­reuse vi­bra­tion que celle-là, l’idée étant en con­tra­ven­tion avec la Charte de la langue fran­çaise et le droit de tra­vailler en fran­çais.

Toute une sym­pho­nie que cette cam­pagne !

Ce qui ne veut pas dire que les Qué­bé­cois n’as­pirent pas à des chan­ge­ments, comme le montrent les ré­sul­tats de notre Iso­loir, à lactualite.com.

Voyons quelle corde au­ra vi­bré tel­le­ment fort qu’elle au­ra fait tom­ber un chef dans le piège à ours des Qué­bé­cois.

Le livre Les 36 cordes sen­sibles des Qué­bé­cois, d’abord pa­ru en 1978, a fait grand bruit. Le pu­bli­ci­taire Jacques Bou­chard y met­tait des mots sur la spé­ci­fi­ci­té cultu­relle des fran­co­phones du Qué­bec. Il a été ré­édi­té en 2009 chez Gué­rin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.