LE COUR­RIER DES LEC­TEURS

L’actualité - - LES ACTUALITÉS -

En cons­ta­tant que l’in­dice d’équi­té avait été pon­du par le Re­grou­pe­ment des jeunes chambres de com­merce du Qué­bec, j’ai com­pris qu’on au­rait droit aux conclu­sions fa­ta­listes ha­bi­tuelles de la droite. Est-il nor­mal que les en­tre­prises paient cinq fois moins d’im­pôts que les par­ti­cu­liers (pro­jec­tions de 3,9 contre 20,5 milliards pour 2014-2015) tout en étant sub­ven­tion­nées à hau­teur d’au moins 10 milliards par an­née, en in­cluant les ta­rifs pré­fé­ren­tiels d’élec­tri­ci­té ? N’est-il pas scan­da­leux que les re­de­vances ti­rées de nos res­sources na­tu­relles ne consti­tue­ront que 0,2 % des re­ve­nus de l’État en 2014-2015 ? En France, 16 % des sa­laires sont consa­crés aux ré­gimes de pen­sion pu­blics, en Al­le­magne, 20 %, au Royaume-Uni, 24 %. Et au Canada ? Seule­ment 9,9 %, avec les

pea­nuts consen­ties par l’em­ployeur. Un mé­nage po­li­tique s’im­pose.

Ian Ri­chard

QUÉ­BEC Dans les dif­fé­rents cal­culs pour éta­blir l’in­dice, tient-on compte du fait que les per­sonnes âgées sont au­jourd’hui de bien plus grands consom­ma­teurs qu’il y a 40 ans ? Avec mes re­ve­nus de re­traite, je paie beau­coup plus d’im­pôts que mes pa­rents n’en payaient au même âge. Ceux de ma gé­né­ra­tion consomment, voyagent, paient la TPS, la TVQ et l’im­pôt sur leur re­ve­nu. Beau­coup sont en­core sur le mar­ché du travail à temps par­tiel ! Nous contri­buons en­core à payer les ser­vices pu­blics.

Pierre Les­sard

SAINT-NI­CO­LAS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.