DES BLEUETS ? NON, DES CA­ME­RISES

L’actualité - - LES ACTUALITÉS -

Un nou­veau petit fruit gagne en po­pu­la­ri­té dans les champs du Qué­bec : la ca­me­rise, dont la forme s’ap­pa­rente à celle d’un bleuet al­lon­gé. De­puis l’an der­nier seu­le­ment, le nombre de plants de ca­me­ri­siers culti­vés est pas­sé de 260 000 à 460 000. Le tiers des ar­bustes se trouvent au Sa­gue­nay– Lac-Saint-Jean, où 65 pro­duc­teurs se sont lan­cés dans la cul­ture de cette baie d’ori­gine russe.

La ca­me­rise — qui se dé­guste en confi­tures, tartes ou gâ­teaux — est en outre un an­ti­oxy­dant plus puis­sant que le bleuet. L’ar­buste qui la pro­duit peut sur­vivre à des tem­pé­ra­tures al­lant jus­qu’à – 47 °C et ses fleurs ré­sistent au gel jus­qu’à – 7 °C, ce qui est idéal pour le cli­mat nor­dique du Qué­bec.

Les pro­duc­teurs visent sur­tout les mar­chés d’ex­por­ta­tion. Des en­tentes ont dé­jà été si­gnées avec des im­por­ta­teurs asia­tiques. Les Ja­po­nais, entre autres, raf­folent de ce petit fruit bleu, dont la saveur aigre-douce rap­pelle celle du bleuet, de la can­ne­berge et de la fram­boise. Au Qué­bec, on de­vrait voir ap­pa­raître dès l’an pro­chain des pro­duits trans­for­més à base de ca­me­rises, dit An­dré Ga­gnon, ar­bo­ri­cul­teur et por­te­pa­role de Bo­réa­lis Na­ture Fruit, un re­grou­pe­ment de pro­duc­teurs de pe­tits fruits du Lac-Saint-Jean.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.