Pa­ri ga­gné, mais...

TU­NI­SIE

L’actualité - - RÉVOLUTION­S ARABES -

Le 18 mars, un at­ten­tat re­ven­di­qué par l’EI au Mu­sée na­tio­nal du Bar­do, à Tunis, fai­sait une ving­taine de morts, des tou­ristes pour la plu­part. La po­pu­la­tion s’est vi­ve­ment éle­vée contre cet acte ter­ro­riste. Vive la Tu­ni­sie ? On peut le pen­ser : ce pays a réus­si, dès 2014, à se do­ter d’une nou­velle Cons­ti­tu­tion et à or­ga­ni­ser des élec­tions lé­gis­la­tives et pré­si­den­tielles. Ce­la ne l’a pas em­pê­ché, hé­las, d’être la cible d’un at­ten­tat, re­ven­di­qué par l’EI, qui a coû­té la vie à une ving­taine de tou­ristes à la mi-mars à Tunis.

Le gou­ver­ne­ment s’était pour­tant bien dé­brouillé jusque-là, les ad­ver­saires po­li­tiques ayant choi­si de col­la­bo­rer. Ré­sul­tat : le gou­ver­ne­ment, qui compte des li­bé­raux, des is­la­mistes et même d’an­ciens com­mu­nistes, re­pré­sente de larges pans de l’élec­to­rat.

« Le ré­gime tu­ni­sien est, sans l’ombre d’un doute, le seul ré­gime lé­gi­time du monde arabe, sou­tient Noo­mane Ra­bou­di, po­li­to­logue et pro­fes­seur à l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa. Certes, il reste des pro­blèmes de jus­tice tran­si­tion­nelle, de vio­lence po­li­cière et d’équi­té dans le par­tage de la ri­chesse, mais la si­tua­tion n’est pas du tout com­pa­rable à celle de pays comme la Li­bye, la Sy­rie et le Yé­men, où il y a des guerres ci­viles, ou comme l’Égypte, où une dic­ta­ture mi­li­taire plus bru­tale en­core que celle de Mou­ba­rak est en train de s’ins­tal­ler. »

La li­ber­té d’ex­pres­sion est réelle, bien qu’elle connaisse, en Tu­ni­sie aus­si, des li­mites. En jan­vier, le blo­gueur Yas­sine Aya­ri a été condam­né à trois ans de pri­son pour avoir dif­fa­mé l’image de l’ar­mée sur Fa­ce­book.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.