LES « TÉLÉCHARGE­URS » DE BA­MA­KO

L’actualité - - MUSIQUE -

En Afrique, seuls 11 % des gens dis­posent d’In­ter­net, se­lon le bu­reau de consul­tants Bea­ringPoint. De ce nombre, 15 % s’y branchent de­puis leur té­lé­phone. Au­tant dire qu’il est dif­fi­cile d’ac­cé­der à la mu­sique en ligne, en­core plus aux ap­pli­ca­tions de té­lé­char­ge­ment mu­si­cal lé­gal. Ce­la n’em­pêche pas la po­pu­la­tion de bé­né­fi­cier d’un vaste ca­ta­logue et des der­nières nou­veau­tés, grâce aux « télécharge­urs ». Ce phé­no­mène, no­tam­ment très pré­sent à Ba­ma­ko, ca­pi­tale du Ma­li, est simple : des per­sonnes ins­tal­lées avec leurs or­di­na­teurs, à même la rue, té­lé- chargent à la de­mande n’im­porte quelle chan­son. De Ma­don­na aux ar­tistes ma­jeurs ma­liens en pas­sant par LouisJean Cor­mier (oui, il est connu là-bas), leur ré­per­toire est très étof­fé. Pour l’équi­valent de quelques cents le titre, ces télécharge­urs concoctent des sé­lec­tions mu­si­cales pour leurs clients, qu’ils trans­fèrent sur leurs cel­lu­laires ou sur des cartes mé­moire. Ils ser­vi­raient même de trem­plin pour de jeunes groupes qui leur donnent leur mu­sique afin de la faire connaître au pu­blic. Des dis­quaires pas comme les autres, as­su­ré­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.