RO­BOTS MU­SI­CIENS

L’actualité - - MUSIQUE -

Nay­ral-Ro, c’est un or­chestre nou­veau genre, consti­tué uni­que­ment de ro­bots qui ré­agissent en temps réel aux gestes de la per­sonne s’ac­ti­vant de­vant eux. Grâce à un dis­po­si­tif qui trans­pose le mou­ve­ment des mains en son, les 12 bras ro­bo­ti­sés por­tant cha­cun un pe­tit haut-par­leur émettent des bour­don­ne­ments et des ron­ron­ne­ments plus ou moins ai­gus à me­sure qu’ils montent, des­cendent ou se tournent au gré des com­mandes du chef d’or­chestre. Cette ins­tal­la­tion du Russe Dmi­try Mo­ro­zov, alias ::vtol::, ar­tiste en arts mé­dia­tiques, mu­si­cien et concep­teur de mé­ca­nismes so­nores, est la der­nière d’une longue sé­rie d’ex­pé­ri­men­ta­tions. L’an­cien in­gé­nieur les mul­ti­plie de­puis une di­zaine d’an­nées en com­bi­nant ses deux pas­sions : la mu­sique élec­tro­nique et la ro­bo­tique. Et si sa dé­marche ne sur­prend per­sonne en Rus­sie, c’est que le pays est pion­nier du genre de­puis un siècle : en 1919, on y créait le pre­mier ins­tru­ment de mu­sique élec­tro­nique, le thé­ré­mine, qui se joue en bou­geant les mains dans un champ élec­tro­ma­gné­tique. Son in­ven­teur, Léon Thé­ré­mine, ap­pa­raît d’ailleurs dans un do­cu­men­taire si­dé­rant, Elek­tro Mosk­va (vi­sible sur le Web), consa­cré à l’his­toire de la mu­sique élec­tro­nique en URSS, où des images d’ar­chives in­édites se mêlent à des ex­pé­ri­men­ta­tions contem­po­raines, comme celles de ::vtol::. Chau­de­ment re­com­man­dé pour les pas­sion­nés d’in­ven­tions et d’his­toire.

L’or­chestre Nay­ral-Ro. Ses ro­bots ré­agissent aux mou­ve­ments de leur chef.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.