Des ro­bots au front

L’actualité - - LES ACTUALITÉS - A.C.

Ils peuvent at­ta­quer du haut des airs, sur­veiller l’en­ne­mi, dé­mi­ner les routes et por­ter se­cours aux sol­dats… Les ro­bots font de plus en plus par­tie in­té­grante de l’ar­se­nal des États. L’armée amé­ri­caine en pos­sède 12 000, dont une nou­velle gé­né­ra­tion pour­rait bien­tôt ou­vrir le feu sur l’en­ne­mi.

Les ma­rines, aux États-Unis, testent le M240B, un ro­bot sur che­nilles de 160 ki­los sur­mon­té d’une mi­traillette ca­pable de ti­rer 400 balles en quelques se­condes. Té­lé­gui­dé, il peut res­ter des heures sur un champ de ba­taille, sans avoir be­soin d’être ra­vi­taillé en eau et en nour­ri­ture. Et s’il est abat­tu, l’opi­nion pu­blique ne s’en émeut guère.

« L’avan­ce­ment de la ro­bo­tique et son uti­li­sa­tion sur les champs de ba­taille se font si ra­pi­de­ment que ça coupe le souffle », dit Pe­ter W. Sin­ger, directeur du Centre pour la sécurité et le ren­sei­gne­ment au XXIe siècle, de la Broo­kings Ins­ti­tu­tion.

Les ro­bots pour­ront-ils un jour com­battre seuls ? Ce n’est pas im­pos­sible. Des ju­ristes et des or­ga­nismes in­ter­na­tio­naux s’en in­quiètent. Re­grou­pés au sein de la Cam­pai­gn to Stop Killer Ro­bots (cam­pagne pour ar­rê­ter les ro­bots tueurs), ils plaident pour un trai­té in­ter­na­tio­nal qui in­ter­di­rait la mise au point de ro­bots mi­li­taires se­mi-au­to­nomes ou au­to­nomes, une per­cée plau­sible. La plus ré­cente confé­rence sur le su­jet, or­ga­ni­sée par l’ONU en avril 2016, a réuni 94 pays. Ceux-ci ont man­da­té un groupe d’ex­perts qui leur fe­ra rap­port d’ici la fin de 2018. Qua­torze nations se sont dé­jà en­ga­gées à ne pas conce­voir ou uti­li­ser de ro­bots au­to­nomes, mais il s’agit de pe­tits pays. Les grandes puis­sances mi­li­taires, no­tam­ment le Ca­na­da, ne leur ont pas em­boî­té le pas.

Le Qi­ne­tiQ MAARS est équi­pé d’armes di­verses.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.