Faune à vendre

L’actualité - - LES BRÈVES - Oryx

Buffles, oryx, an­ti­lopes, éléphants, gi­rafes… Quelque 1 000 animaux sau­vages vi­vant en Na­mi­bie ont été mis en vente aux en­chères afin d’être sau­vés de la grave sé­che­resse qui frappe ce pays du sud de l’Afrique. Puisque les pâ­tures et les points d’eau dé­clinent dan­ge­reu­se­ment dans les ré­serves et les parcs na­tio­naux, le gou­ver­ne­ment na­mi­bien, qui a dé­cla­ré l’état de ca­tas­trophe na­tu­relle en mai 2019, sou­haite que des pro­prié­taires de ré­serves pri­vées ou des étran­gers achètent les bêtes pour évi­ter que celles-ci ne meurent de faim ou de soif. En­vi­ron 17 mil­lions de dol­lars na­mi­biens (1,5 mil­lion de dol­lars ca­na­diens) pour­raient ain­si être ra­mas­sés, une somme qui se­ra consa­crée à la conser­va­tion de la faune, as­sure le gou­ver­ne­ment. En 2018, près de 64 000 animaux, sur­tout du bé­tail, avaient pé­ri en rai­son de la sé­che­resse dans ce pays. (An­nick Poi­tras)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.