Je serai jeune, un soir de sep­tembre

POR­TÉ PAR LES MOTS DU POÈTE, UN SOIR DE SEP­TEMBRE, OU UN MA­TIN DE LA FIN AOÛT, DANS CE COIN-LÀ, LE CÉGEP GÉ­RALD-GODIN FÊ­TE­RA SES 20 ANS.

L’actualité - - L’ENTREVUE - cgo­din.qc.ca

Le plus jeune cégep de la pro­vince au­ra cette an­née l’âge de ses fi­nis­sants. Aux abords de la ri­vière des Prai­ries, dans l’ouest de l’île de Mon­tréal, il dessert la clien­tèle des alen­tours. GG, de son pe­tit nom, est un cégep de proxi­mi­té.

Ce mot, proxi­mi­té, prend tout son sens vu la taille de l’ins­ti­tu­tion, qui ac­cueille plus ou moins 1 300 élèves bon an mal an. « Un cégep humain à échelle hu­maine, aime pré­ci­ser son di­rec­teur gé­né­ral, Phi­lippe Gri­beau­val. On connaît presque per­son­nel­le­ment cha­cun de nos étu­diants, on les a pra­ti­que­ment vus gran­dir, puis­qu’ils pro­viennent ma­jo­ri­tai­re­ment des écoles se­con­daires du coin. Cette proxi­mi­té per­met au corps pro­fes­so­ral d’adop­ter des ap­proches pé­da­go­giques no­va­trices. Plus gé­né­ra­le­ment, elle nous per­met de bien ac­com­pa­gner cha­cun d’eux et de pré­pa­rer le mieux pos­sible leur pas­sage vers l’uni­ver­si­té ou le mar­ché du tra­vail. Nous sommes si fiers de leur réus­site! »

En pleine ef­fer­ves­cence, GG a une liste rem­plie de pro­jets à réa­li­ser dans les pro­chaines an­nées. C’est nor­mal : à 20 ans, les rêves dé­bordent et tout est pos­sible.

Gran­dir

Ain­si, un nou­veau pa­villon ver­ra le jour sur le cam­pus. La po­pu­la­tion cé­gé­pienne de l’Ouest-de-l’Île est en plein es­sor, on doit faire de la place. Ce bâ­ti­ment, qui abri­te­ra un peu plus d’une di­zaine de nou­velles salles de classe, de­vrait être prêt pour la ren­trée 2021.

S’épa­nouir

À 20 ans, on quitte la mai­son fa­mi­liale pour fon­der son propre nid. Pour GG, ça se tra­duit par l’ou­ver­ture d’un centre d’études col­lé­giales à Vau­dreuil-Sou­langes, en par­te­na­riat avec le Col­lège de Val­ley­field et le Col­lège John Ab­bott. C’est une pre­mière au Québec, cette col­la­bo­ra­tion entre deux cé­geps fran­co­phones et un an­glo­phone. Les partenaire­s visent 2022 - 2023 pour l’ou­ver­ture de ce cam­pus, qui ré­pon­dra aux be­soins en ma­tière d’édu­ca­tion col­lé­giale dans ce sec­teur.

Bâ­tir

À l’âge « des co­pains et de l’aven­ture », comme le dit la chan­son, GG cultive des liens étroits avec sa com­mu­nau­té et n’hé­site pas à em­prun­ter des ave­nues in­ex­plo­rées. Quelle belle idée, en ce sens, que celle de cette école se­con­daire qui se­ra fort pro­ba­ble­ment construite dans quelques an­nées sur le ter­rain du cégep, par la Com­mis­sion sco­laire Mar­gue­rite-Bour­geoys, afin de fa­ci­li­ter la tran­si­tion entre le se­con­daire et le col­lé­gial. « Je crois beau­coup en l’ef­fet de le­vier des par­te­na­riats. Cette fois, en plus du pro­jet pé­da­go­gique sti­mu­lant, plu­sieurs in­fra­struc­tures se­raient par­ta­gées : la ca­fé­té­ria, la bi­blio­thèque, la salle de spec­tacle, les in­fra­struc­tures spor­tives… On in­nove, on dé­friche, c’est ma­gni­fique ! » s’en­thou­siasme M. Gri­beau­val.

C’est beau la jeu­nesse !

« Il faut rê­ver au­jourd’hui pour sa­voir ce qu’on fe­ra de­main »

Gé­rard Godin, T’en sou­viens-tu, Godin ?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.