59 %

L’actualité - - L’ENTREVUE -

C’est la crois­sance du por­te­feuille de prêts dé­te­nu par les six grandes banques ca­na­diennes dans le sec­teur des hy­dro­car­bures de 2014 à 2019. Sa va­leur at­teint dé­sor­mais 58,8 mil­liards de dol­lars, ré­vèlent des don­nées com­pi­lées par Bloom­berg.

La hausse a été par­ti­cu­liè­re­ment mar­quée à la Banque TD et à la Banque de Mon­tréal. Toutes deux ont plus que dou­blé la va­leur de leurs prêts pé­tro­liers et ga­ziers, qui est res­pec­ti­ve­ment de 9,2 mil­liards et de 13,5 mil­liards de dol­lars. La crois­sance a été moindre à la Banque Sco­tia, qui n’en de­meure pas moins la prin­ci­pale source de fi­nan­ce­ment de l’in­dus­trie, avec plus de 15 mil­liards de dol­lars en prêts ins­crits dans ses livres.

Seule la Banque Na­tio­nale a di­mi­nué son ex­po­si­tion au sec­teur des hy­dro­car­bures au cours de cette pé­riode, en fai­sant pas­ser ses prêts de 3,6 mil­liards à 2,8 mil­liards de dol­lars. (Marc-An­dré Sa­bou­rin)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.