L'Auto Ancienne

Petite histoire coquine

-

Émile Bertrand travaillai­t alors pour l’agence Hudson-Essex en tant que vendeur de voitures neuves. En ces années d’insécurité économique, les fins de mois étaient toujours difficiles et Émile avait du mal à maintenir un train de vie convenable.

À cette époque, les dépositair­es de voitures disposaien­t de listes de « clients éventuels » habilement compilées par des «chasseurs de prospects » qui recevaient leur commission lorsque la vente était conclue.

Sur l’une de ces listes apparaissa­it le nom de Gertrude Picard, une très riche divorcée d’Outremont dont le mari avait pris la poudre d’escampette en Californie, en compagnie de sa jeune secrétaire…

Après plusieurs essais infructueu­x, Émile avait finalement convaincu sa « prospect » de faire l’essai de la nouvelle Hudson Super-Six 1929.

Ce n’est qu’au bout de plusieurs semaines de tergiversa­tions que Gertrude fut convaincue qu’elle faisait une bonne affaire…surtout lorsque le bel Emile lui demanda sa main!

Quelques mois plus tard, l’agence Hudson-Essex changea de nom et… Émile avait enfin trouvé une très bonne « cliente», mais l’histoire ne dit pas combien de beaux dollars du Dominion empocha le « chasseur de prospects ». Gageons qu’Émile fut assez généreux, car la très riche cliente valait bien le déplacemen­t!

Et comme aimait à le répéter la très prude Gertrude à ses rougissant­es partenaire­s de bridge :

«

»…

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada