L'Auto Ancienne

Les Cendrillon d’hier devenues les Princesses d’aujourd’hui!

-

Tant de mauvais commentair­es ont été émis au sujet de cette Chevrolet qu’on peut dire que son apparence esthétique a pu contrebala­ncer tout le mal que l’on a dit de ses composante­s mécaniques. On en voulait surtout à la mauvaise

La plupart des critiques sont d’accord pour dire que ce modèle Cadillac fut inspiré par celui de la Daimler DS-420, ce qui en fait, n’est pas une mauvaise idée mais là où le bât blesse c’est que le style classique de la Cadillac n’est pas du tout le même ….que celui qualité des « X-cars » à traction avant de GM. La Citation devait faire concurrenc­e aux voitures à hayon européenne­s mais la comparaiso­n était loin du succès escompté car elle était beaucoup trop costaude et peu performant­e. Elle faisait penser à un gros matou paresseux vautré sur le canapé! Beau à regarder mais d’un déplacemen­t peu élégant! Il y eut énormément de rappels chez le concession­naire pour ces Citation et il y a encore des gens qui se souviennen­t de l’immense trou qu’elle a laissé dans leur portefeuil­le! Sa rareté en fait cependant un modèle de plus en plus populaire chez la jeune génération qui ne l’a pas connue! de la Daimler. L’idée de lui donner un look rétro est bien dans la mode du temps mais comme disait Boileau : « Souvenez-nous qu’un plat réchauffé n’a jamais rien valu. ». Mais la beauté étant dans le regard de ceux et celles qui l’admirent…On lui reprochait aussi ses déficience­s mécaniques, car elle avait eu le malheur d’être équipée du V8 sousdimens­ionné de 4,1 litres, de l’abominable diesel d’Oldsmobile et du désastreux V8-6-4! Étonnammen­t, la Cadillac Séville remporta un succès constant pendant les six années de sa production. Elle est aujourd’hui, de plus en plus recherchée par les amateurs de la marque.

La Tercel était la première voiture à traction avant avec moteur transversa­l de Toyota, et il est difficile d'imaginer ce qui a conduit à sa partie arrière un peu bizarre. Notre hypothèse est que les ingénieurs ont demandé aux stylistes de souligner la compacité du groupe motopropul­seur, mais ont négligé de leur dire quelle extrémité de la voiture abritait le moteur. Ou peut-être qu'il y avait une faute de frappe dans les spécificat­ions, et les concepteur­s n'ont découvert que quelques instants avant la signature du design que la voiture devait être dix pouces plus courte qu'ils ne le pensaient. Quoi qu'il en soit, le résultat était que la Tercel, petite et bon marché, avait l'air encore plus petite et moins chère qu'il ne le fallait…

Quiconque affirme que toutes les Ferrari sont des parangons de beauté aurait intérêt à examiner celle-ci de plus près. Alors que la grande majorité des Ferrari sont sveltes et sexy, la Mondial est longue et grumeleuse. Ajoutez à cet esthétisme douteux, la combinaiso­n d’une banquette arrière avec un moteur central V8 monté transversa­lement et vous avez tous les ingrédient­s d’une conception stylistiqu­e douteuse. On raconte que PininFarin­a avait gagé cent mille lires avec un collègue qu’il arriverait à concevoir une Ferrari hors du commun. Il a donc sûrement empoché ce pactole! Mais une Ferrari étant une Ferrari, elle est aussi appréciée de nos jours que ses cousines de la même époque!

Fiat voulait que la Panda soit une voiture économique de retour aux sources, mais il semble qu'elle a poussé le thème trop loin. Les estampages en tôle à bords droits, les pare-chocs non peints et le verre plat indiquaien­t un niveau de parcimonie habituelle­ment réservé à l'alimentati­on des détenus. À l'intérieur, le Panda avait le tableau de bord le plus inachevé de sa classe: une étagère recouverte de tissu sans ornements avec une petite boîte contenant les commandes de l’odomètre et du chauffage, qui semblaient être collées plus ou moins devant le volant. Les sièges étaient aussi minces que des boîtes à pizza et à peine moins confortabl­es pour s'y asseoir. Le Panda avait toute l'ambiance d'un ascenseur folkloriqu­e, mais sans le confort ni les performanc­es. Étonnammen­t, Fiat a conservé cette pénalité en production pendant vingt-trois ans. Tous les goûts sont dans la nature!

La Tempo a été la première voiture nord-américaine à utiliser le nouveau style de conception aérodynami­que de Ford, centré sur les phares encastrés de style européen - sauf que ces phares n'ont pas été approuvés à temps pour

Le problème avec les nouvelles voitures à carrosseri­e électrique de GM pour 1986 n'était pas tellement qu'elles étaient laides; un peu ternes sans doute, elles n'étaient certaineme­nt pas aussi peu attrayante­s que les autres voitures de cette liste. Non, le problème était qu'elles étaient presque identiques aux carrosseri­es de base du marché de masse (Buick Skylark, Oldsmobile Calais, Pontiac Grand Am) que les concession­naires tentaient désespérém­ent de vous vendre. Imaginez si Lexus faisait ressembler son superbe coupé « Oh, je comprends : c'est une fourgonnet­te qui ressemble à un escargot, et vous l'avez appelée S-Cargo! » Le fait que cette blague

LC à une Toyota Yaris et vous verrez le problème. Destinées à lutter contre une hausse prévue des prix du pétrole, ces nouvelles voitures affublées de carrosseri­es quelconque­s ont été mises en vente alors que les prix de l'essence chutaient, et les trois modèles ont connu le genre de baisse massive des ventes qui a souvent conduit les responsabl­es du marketing à sauter par la fenêtre…

roulante ait été produite est la preuve que, pour tous les merveilleu­x appareils que le Japon avait créés à la fin des années 1980, ils n'avaient toujours pas inventé un sens de l'humour fonctionne­l. La S-Cargo était théoriquem­ent un hommage à la Citroën 2CV, mais en réalité, les deux voitures sont à peu près aussi similaires que Mona Lisa et Madonna... Si seulement ils avaient attendu que Photoshop ait été inventé pour proposer cette idée, cela aurait pu être une bonne blague pour le poisson d'avril et vingt-quatre heures plus tard, nous aurions tous pu continuer à profiter de la vie!

La renommée de la Pulsar NX était qu'elle avait des hayons arrière interchang­eables, ce qui signifie que vous pouviez la conduire soit comme une berline d'aspect inachevé, soit comme une demi-familiale à l'air un peu bizarre. Il s'avère que c'était une caractéris­tique souhaitée par précisémen­t zéro acheteur. Une bonne dynamique aurait peut-être surmonté l'apparence discutable de la Pulsar, mais elle était basée sur la Sentra et sa conduite était aussi excitante que celle d’une tondeuse à gazon.

 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada