L'Auto Ancienne

La fabuleuse Essex Super-Six

- MICHEL JODOIN, COMPTON

L’Hudson Motor Car Company fut fondée en 1909 et disparut en 1957, après avoir fusionné en 1954 avec la Nash Motors. En 1958, ce consortium prit le nom d’American Motors Corporatio­n. Les puristes préfèrent les Hudson construite­s jusqu’à 1954, car les voitures produites durant les années subséquent­es étaient en réalité des Nash affublées d’emblèmes Hudson. Un peu comme les « fausses Packard » d’après 1956… (Stude-Packard).

Ce constructe­ur est reconnu pour avoir produit des voitures rapides! En témoignent les succès en Nascar et les records aux Pikes Peak Internatio­nal Hill Climb. L’épreuve Pikes Peak existe encore aujourd’hui. Elle consiste à gravir et à descendre une montagne très abrupte, le plus rapidement possible. Hudson gagna en 1916, puis en 1921, mais en 1923, ce fut au tour d’une Essex d’afficher ses couleurs.

Justement, 1916 fut l’année où Hudson introduisi­t le premier moteur à vilebrequi­n balancé. Une révolution technique à l’époque qui fut immédiatem­ent suivie par les autres constructe­urs dont c’est toujours la norme aujourd’hui. Imaginez, cette innovation fit passer le moteur de la Hudson de 55 cv à 76 cv! J’ai fait une petite recherche comparativ­e de moteurs équivalent­s en 1916 .Voici les résultats : Buick 223 po cu. 45 cv, Oldsmobile V-8 246 po cu. 40 cv, Cadillac V-8 314 po cu. 70 cv, Hudson 288 po cu. 76 cv et la Packard V-12 85 cv On peut dès lors constater la puissance inouïe produite par l’Hudson Super Six!

Hudson étant un produit de la classe des Studebaker, des Nash et des Oldsmobile, il fallait donc trouver moyen de se frotter aux Ford et Chevrolet moins chères. Ainsi naquit l’Essex, produite de 1919 à 1932, dont les 4 cylindres de l’époque développai­ent 55 cv. C’était beaucoup, comparé aux 20 cv de la Ford et aux 26 cv de la Chevrolet. Ce fut un succès instantané, et la popularité de l’Essex prit de l’ampleur lorsque le moteur 6 cylindres apparut en 1924, À l’époque, la majorité des voitures étaient des modèles décapotabl­es car les voitures fermées coûtaient plus cher à produire. En 1920, Essex offrit une voiture fermée, presqu’au prix d’une décapotabl­e mais en 1925, pour la première fois dans l’industrie automobile, la firme HudsonEsse­x réussit à abaisser le prix de la voiture fermée en dessous de celui d’une auto ouverte!

Finalement, les choses allant bon train, la Hudson Motor Car, propulsée par les ventes incroyable­s de l’Essex, prit, en 1929, le troisième rang des constructe­urs derrière Ford et Chevrolet. Dernière année où cette compagnie aura un tel rendement. Comme quoi, parfois, on a besoin de plus petit que soi pour réussir dans la vie! En 1929, on introduisi­t également une excellente camionnett­e légère sur châssis

Essex du nom de Dover. Mentionnon­s que la compagnie Hudson-Essex avait des ramificati­ons dans tous les continents, incluant l’Asie et l’Australie.

Les ventes furent excellente­s durant les années 1920, mais après le début de la Grande Dépression, elles commencent à décliner. Ceci est autant dû aux modèles qui vieillisse­nt qu'aux difficulté­s économique­s des familles. En 1931, Hudson doit prendre une décision et on crée un nouveau modèle plus économique et moderne, l’Essex-Terraplane qui sera dévoilée en 1932. Le nom Essex disparaît en 1933, car la nouvelle gamme devient la série Terraplane. Il se vendra 1,13 million de différents modèles d'Essex avant leur remplaceme­nt. On peut donc à juste titre affirmer que la compagnie Hudson a eu une idée géniale en ajoutant l’Essex à son catalogue de vente.

 ??  ??
 ??  ?? BBQ! C’était bien avant St-Hubert
BBQ! C’était bien avant St-Hubert
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada