L'Auto Ancienne

RÉFLEXIONS

- De Gilbert Bureau

Sanctionné et béni par la déesse de l’automobile ancienne, j’ai su conserver l’ardeur passionnée de ma jeunesse. J’ai certes beaucoup donné et beaucoup reçu : je dois beaucoup à l’auto ancienne qui ne m’a apporté que de belles satisfacti­ons. J’ai conduit de belles et bonnes voitures, perçu les sensations qu’on ne perçoit plus, rencontré des gens formidable­s, découvert des histoires merveilleu­ses. Malgré le temps qui passe, je n’ai aucun regret de rien, car mon désir était de fonder un club et une revue d’exception au Québec et grâce au concours de tous ces amis bénévoles, j’y ai réussi. Je sais que je vais continuer en donnant l’envie à d’autres de faire des choses intéressan­tes, car entre passionnés de l’automobile ancienne, on se comprend et il y aura toujours une étincelle complice qui amorce la suite d’un beau projet. C’est une grande et belle famille que cette confrérie de passionnés, une famille dont l’avenir est maintenant assuré par la jeune relève qui se pointe au tournant de notre belle histoire sur quatre roues.

 ?? ?? KAISER MANHATTAN 1953
KAISER MANHATTAN 1953

Newspapers in French

Newspapers from Canada