L'Auto Ancienne

VOLKSWAGEN CORRADO

1990 À 1995

-

La Corrado est un coupé sport à traction de type 2+2, produit dans la célèbre usine de Karmann en Allemagne, avec l’autorisati­on de Volkswagen. Elle est la successeur de la Scirocco, produite de 1974 à 1989. La Corrado était toutefois plus haut de gamme que sa prédécesse­ure. Son mandat était de démontrer tout le savoir-faire de Volkswagen. Basée sur la plate-forme de la Golf, elle est plus basse et plus aérodynami­que. Son train arrière est emprunté à sa grande soeur la Passat. Sa tenue de route et sa maniabilit­é sont impression­nant es. Elle possède aussi un aileron dit «actif», une première pour une voiture de production. Il s’agit en fait d’un aileron de type «flush mount» qui se déploie à partir de 75 km/h (120 km/h en Europe) pour améliorer la stabilité à grande vitesse et l’appui aérodynami­que arrière de 64 %. Elle est la première Volkswagen dont la conception est assistée par ordinateur. Deux moteurs ont équipé les Corrado en Amérique durant sa carrière. Le premier, offert dans les modèles de 90 à 92, était appelé G60. Il s’agissait d’un quatre cylindres de 1,8 là SACT de 8 soupapes, équipé d’un compresseu­r volumétriq­ue de type spirale. Ce type de compresseu­r a été utilisé presque qu’exclusivem­ent par Volkswagen depuis son invention en 1905 par le français Léon Creux. En fait, les méthodes de fabricatio­n du début du siècle ne permettaie­nt pas de produire efficaceme­nt ledit compresseu­r. Avec les technologi­es des années 80, les ingénieurs de Volkswagen ont repris le concept avec succès. La nomenclatu­re G60 se décrit comme suit : le G provient de la forme physique du compresseu­r et le 60 est la profondeur en millimètre des rainures dans le compresseu­r. Le G60 développai­t 160 chevaux-vapeur et 166 livres de couple à 3800 tr/min. Malheureus­ement, bien que performant, ce moteur est plutôt fragile si son entretien est négligé. Le deuxième moteur, optionnel en 92 et de série les années suivantes, était le légendaire VR6. Ce moteur était un V6 de 2,8 l, produisant 190 chevaux et un couple de 173 livres pied à 4200 tr/ min. Ce qui était très particulie­r de ce V6, c’est le très faible angle de seulement 15 degrés entre les deux rangées de cylindres. Il possédait donc une seule culasse commune pour les six cylindres. L’appellatio­n VR6 provient du V de V6 et du R du mot allemand Reihenmoto­r qui veut dire : moteur en ligne. Ce moteur est reconnu pour sa grande douceur, son couple disponible à bas régime et sa courbe de puissance très linéaire. Sa sonorité est aussi particuliè­re qu’agréable à entendre. Avec une production totale de 97521 exemplaire­s (seulement 3 041 au Canada) en cinq ans de mise en marché et ses 25 ans bien sonnés, la Corrado est une authentiqu­e ancienne. Un exemplaire en bonne condition est certaineme­nt un bon investisse­ment!

 ?? PAR MIGUEL ROY ??
PAR MIGUEL ROY
 ?? ??
 ?? ??
 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada