L'Auto Ancienne

UNE RELÈVE PRESSANTE

-

Il existe de très bons ateliers de restaurati­on et de réparation d’automobile­s anciennes au Québec. Ce sont pour la plupart, des gens compétents et profession­nels. Mais il n’y en a pas assez, et il semble que la jeune relève ne se presse pas au portillon. Pourtant, la demande est là, et il y aura toujours du travail pour ceux et celles qui veulent s’y investir. Autant dans le domaine de la carrosseri­e, de la peinture que de la mécanique, les demandes se font de plus en plus pressantes.Il y a également un besoin criant pour des spécialist­es de voitures d’avant-guerre, surtout celles des années 1900 à 1950. Il serait sans doute opportun que les artisans spécialist­es actuels songent à entraîner de jeunes carrossier­s, peintres et mécanicien­s, afin de leur faciliter leur insertion dans ce monde fascinant de la restaurati­on et de l’entretien de véhicules anciens.

Newspapers in French

Newspapers from Canada