L'Auto Ancienne

LA NOSTALGIE DES SCOOTERS

- PAR JEAN-FRANÇOIS BOURQUE

MONTRÉAL À RIO EN SCOOTER : Une aventure incroyable !

Alfredo Del Valle, nouvel arrivant espagnol au Canada, cherche une manière de remercier son pays d’accueil. En 1966, il a cette idée folle de promouvoir l’Expo 67 en planifiant un grand périple à moto de Montréal à Rio de Janeiro au Brésil ! Aussitôt, sa femme Claudette Véronneau embrasse ce projet et s’occupe de communique­r avec les différente­s personnes responsabl­es de l’Expo, dont Pierre Dupuy, le commissair­e général de l’exposition. Celui-ci semble trop occupé pour s’y intéresser, mais Claudette indique qu’ils ne réclament pas d’argent, mais simplement une associatio­n au projet. Monsieur Dupuy prend quelques jours avant de répondre, puis subitement devient très excité par ce projet et en fait part au maire Jean Drapeau, ainsi qu’au ministère des Affaires étrangères du Canada. Dès lors, le couple s’investit complèteme­nt dans ce projet. Alfredo obtint une commandite de Jawa Canada qui lui offre une moto 250cc équipée d’un side-car. Pour sa part, Claudette obtient un scooter Lambretta tout neuf offert par Bentley’s Cycle and Sport. Le départ est prévu pour le 17 octobre 1966 et ils doivent revenir au Canada à temps pour l’ouverture de l’Expo en avril 1967. À quelques semaines du départ, le petit cousin de Claudette, George, 18 ans, décide de se joindre à eux pour le périple. Il obtient une commandite de Triumph qui ne peut lui offrir qu’un minuscule scooter Tina T10, un 100cc qui peine à faire plus de 65 km/h. Le trio quitte Montréal par un triste jour froid et pluvieux d’octobre 1966 et prend la direction du Sud pour le voyage de leur vie. Claudette n’a jamais piloté un scooter! C’est entre Montréal et Plattsburg­h qu’elle va maîtriser la bête. Elle tombe à peine la frontière passée, mais elle persiste et garde le cap. Ils vont ainsi rejoindre Mexico City, puis l’Amérique Centrale. À Panama, le plus jeune perd connaissan­ce en circulant tellement il fait chaud. Il se casse un bras et pour lui, c’est terminé. Toutefois, le couple poursuit sa route lentement et dans des conditions terribles. Imaginez, c’est encore difficile aujourd’hui, mais à l’époque, sans GPS, téléphone ou autre gadget moderne, ça relève de la folie ! Et pourtant les deux véhicules résistent aux routes défoncées de l’Amérique du Sud. Chemin faisant, ils attirent l’attention des médias et rapidement l’aventure est soulignée par les grands médias! Dans chaque pays traversé, l’ambassade canadienne organise une réception d’accueil avec les dignitaire­s des pays hôtes. Aussi étrange que cela puisse paraître, les deux véhicules ne tomberont jamais en panne. La Lambretta n’aura besoin que d’un nettoyage de carburateu­r au Pérou. Ils ont eu quelques crevaisons, mais sans plus. Finalement, le couple réussit son pari et atteint Rio Brésil le 27 mars 1967 après plus de 21 000 milles ! Claudette devient ainsi la première femme à réussir un tel périple. De Rio, le Canada prend en charge le transport des deux véhicules jusqu’à Miami, puis le couple revient au Canada par la route, juste à temps pour l’ouverture officielle de l’Expo. La Lambretta sera exposée au Pavillon de l’Énergie. Pour leur part, cette aventure aura changé leur vie : au retour, le couple ouvrira plusieurs agences de voyages, puis l’entreprise sera incorporée à Air Transat pour former la division Voyages Air Transat. Alfredo nous a quitté en mars 2022 à 94 ans. Claudette pour sa part m’a confié la Lambretta, ainsi que le petit Triumph pour que je puisse préserver cet important témoin de notre histoire. Comme quoi, des scooters peuvent changer des vies aussi !

 ?? ??
 ?? ??
 ?? ??
 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada