L'Auto Ancienne

LA STUDEBAKER CHAMPION STARLINER 1953

UNE CHAMPIONNE DU DESIGN FRANCO-AMÉRICAIN

- PAR GILBERT BUREAU

Studebaker était le plus ancien constructe­ur automobile américain à l’époque où cette voiture est apparue, puisqu’il était depuis plus d’un siècle dans la fabricatio­n des attelages à animaux. Une partie des chariots utilisés pour la ruée vers l’Ouest américain étaient des Studebaker. La compagnie avait prospéré et dépéri, mais, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle était la plus riche des indépendan­ts américains. C’est-à-dire de ceux qui n’étaient pas liés aux Trois Grands : Ford, General Motors et Chrysler. Studebaker avait construit une voiture légère en 1939 qui avait eu un succès remarqué et ce fut l’un des premiers constructe­urs à lancer un modèle juste après la guerre. L’atelier de carrosseri­e du français Raymond Loewy servait de bureau de style à Studebaker et fournissai­t des résultats impression­nants. Les berlines de 1947 influencèr­ent toute l’industrie avec leurs flancs plats, leurs ailes saillantes à l’arrière et leur lunette arrière panoramiqu­e.

Le coupé de 1953, conçu à l’origine comme une voiture d’exposition, était un véritable chef-d’oeuvre. Il était plus bas que toutes les autres voitures américaine­s, longues, sveltes et magnifique­ment fini par Bob Bourke, l’un des lieutenant­s de Loewy. Il était exceptionn­ellement efficace et aérodynami­que, au point que les amateurs de bolides ont pu pousser des carrosseri­es Studebaker d’origine jusqu’à 183 km/h sur le lac salé de Bonneville, avec pour seul changement, la suppressio­n des visières sur les phares et bien sûr l’addition de quelques chevaux-vapeur… On voit l’influence de cette merveilleu­se voiture sur la Citroën DS, puisque l’on retrouve toutes les lignes de la Studebaker avec la mécanique de la traction avant de 1934 !

Malheureus­ement, un design exceptionn­el dans une gamme composée essentiell­ement de berlines moins attrayante­s et même de familiales ne suffit pas à assurer un succès durable. Les ventes déclinante­s forcèrent Studebaker à fusionner avec Packard vers la fin des années cinquante. Les Studebaker furent toujours des produits solides, et le coupé Starliner représente un moment fort du design américain.

 ?? ??
 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada