L’ACFM et ses membres, trois dé­cen­nies d’ac­ti­vi­tés cultu­relles en ru­ra­li­té ma­ni­to­baine!

La Liberté - La Voix Culturelle - - L’ASSOCIATION CULTURELLE FRANCO-MANITOBAINE -

De­puis plus de 30 ans, l’ACFM as­sure le dé­ve­lop­pe­ment de la culture et des arts en fran­çais en ru­ra­li­té ma­ni­to­baine. Cette vitalité et ce rayon­ne­ment des arts per­mettent de ras­sem­bler les gens au­tour de ce qui leur tient à coeur et fait par­tie de leur iden­ti­té, tan­dis que la culture donne une so­li­di­té aux fran­co­phones en ru­ra­li­té.

« Après 30 ans d’ex­pé­rience et de bonne vo­lon­té, il est clair qu’il y a un be­soin au­quel on doit ré­pondre », as­sure Jo­sée Thé­berge, la di­rec­trice gé­né­rale. Les ras­sem­ble­ments en ru­ra­li­té sont no­tam­ment pri­mor­diaux pour fa­vo­ri­ser les échanges entre les com­mu­nau­tés et ain­si en­cou­ra­ger le par­tage d’évè­ne­ments cultu­rels. Le Ras­sem­ble­ment cultu­rel pro­vin­cial or­ga­ni­sé chaque au­tomne offre no­tam­ment une vi­trine aux ar­tistes lo­caux, comme Édouard La­mon­tagne en 2016. C’est aus­si le cas de l’ACFM au Fes­ti­val, lors du Fes­ti­val du Voya­geur. Au prin­temps der­nier, la tour­née d’hu­mour a mis en avant des hu­mo­ristes tels que Mi­che­line Mar­chil­don du Ma­ni­to­ba et Luc Le­blanc, d’Aca­die, pour ne nom­mer que ceux-ci. En par­te­na­riat avec Juste pour rire Ma­na­ge­ment, cette tour­née s’est faite en lien avec une for­ma­tion en hu­mour pour les élèves, pour se clô­tu­rer par un mi­ni-ga­la et un Ga­la de l’hu­mour lors des Ren­dez-vous de la fran­co­pho­nie.

Pour don­ner vie à ses nom­breux pro­jets, l’ACFM s’ap­puie sur ses par­te­naires, comme entre autres le Fes­ti­val du Voya­geur, le Centre cultu­rel fran­co-ma­ni­to­bain, la Di­vi­sion sco­laire fran­co­ma­ni­to­baine et Fran­co­fonds. « Nos par­te­naires nous donnent leur sup­port et in­jectent des res­sources es­sen­tielles à la bonne réa­li­sa­tion de nos pro­jets », in­dique la di­rec­trice gé­né­rale.

VERS 2023

Jo­sée Thé­berge s’ap­puie sur le bi­lan des son­dages ef­fec­tués au­près des membres pour dire : « Nous nous ali­gnons main­te­nant vers 2023 avec des pro­jets, des pro­grammes et des services aux membres qui se­ront ef­fi­caces, por­teurs et ré­pon­dront aux be­soins des membres. » Comme tous les or­ga­nismes fran­co­phones, l’ACFM a no­tam­ment été in­ter­pe­lée par la ques­tion de la re­fonte de la So­cié­té de la fran­co­pho­nie ma­ni­to­baine. « Nous pour­sui­vons notre plan de mise en oeuvre de stra­té­gie pour tra­vailler sur le ter­rain et s’as­su­rer que la culture fran­co­phone per­dure dans le ru­ral, sou­ligne Jo­sée Thé­berge. Nous vou­lons tra­vailler en col­la­bo­ra­tion. » Au cours de l’an­née écou­lée, l’ACFM et ses membres se sont d’ailleurs mo­bi­li­sés pour par­ti­ci­per à la consul­ta­tion sur la ré­vi­sion de la de la po­li­tique cultu­relle du Ma­ni­to­ba. L’ACFM a ain­si pré­pa­ré un mé­moire qui a été en­suite re­mis pour étude à Rochelle Squirres, mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment durable et des Af­faires fran­co­phones.

En juillet 2017, Jo­sée Thé­berge a re­çu une no­mi­na­tion au Conseil des arts du Ma­ni­to­ba. « Je m’en­gage pen­dant deux ans à bien connaître leurs pro­grammes et les en­jeux, afin de m’as­su­rer que les bé­né­fi­ciaires des pro­grammes soient bien ser­vis et ce dans la langue de leur choix », as­sure-t-elle. La di­rec­trice gé­né­rale de l’ACFM a éga­le­ment été ré­élue au sein du conseil de di­rec­tion de la Fé­dé­ra­tion cultu­relle ca­na­dienne-fran­çaise. « C’est un très bon po­si­tion­ne­ment en ce qui concerne le dé­ve­lop­pe­ment de la culture et des arts dans les ré­gions du Ca­na­da! »

DES BE­SOINS FORTS ET CLAIRS

Les 19 co­mi­tés membres de l’ACFM re­çoivent des fonds du mi­nis­tère du Pa­tri­moine ca­na­dien et 7 d’entre eux re­çoivent du fi­nan­ce­ment de la Pro­vince du Ma­ni­to­ba pour leur pro­gram­ma­tion. Leurs be­soins sont res­sor­tis forts et clairs : « Les membres de l’ACFM oc­cupent une place très im­por­tante dans l’éco­sys­tème ru­ral et doivent avoir un fi­nan­ce­ment adé­quat, sou­tient Jo­sée Thé­berge. L’en­semble des com­mu­nau­tés ru­rales ont be­soin d’être en­ri­chies. » Un en­ri­chis­se­ment qui passe aus­si par des vi­sites et ren­contres à l’ex­té­rieur de la pro­vince. Cette an­née, l’ACFM a d’ailleurs par­ti­ci­pé à l’évé­ne­ment Contact Ouest du Ré­seau des grands es­paces. Du 14 au 17 sep­tembre 2017, la ré­gion de Yel­lowk­nife a été l’hô­tesse du Contact Ouest et du Chant’Ouest 2017. Plus de 150 ar­tistes, dif­fu­seurs et in­ter­ve­nants de l'in­dus­trie de par­tout au pays et de l’Eu­rope ont conver­gé vers la ca­pi­tale des Ter­ri­toires du Nord-Ouest pour une se­maine d'ate­liers, de dis­cus­sions, d'ac­ti­vi­tés de ré­seau­tage et de pres­ta­tions d'ar­tistes pro­fes­sion­nels, ra­conte la di­rec­trice gé­né­rale. C’était un ren­dez-vous à ne pas man­quer! »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.