Quand la pas­sion ren­contre la culture

La Liberté - MMF-Une culture riche - - PUBLI-REPORTAGE | ADVERTORIAL -

En 2013, Jen­nine Krau­chi a bro­dé ce qu’elle ap­pelle la plus grande oeuvre de sa vie d’ar­tiste : un sac «pieuvre » de presque huit mètres de haut pour le Mu­sée ca­na­dien pour les droits de la per­sonne. «Ce­la a mis la culture des Mé­tis en avant et je pense que ce­la va­lait vrai­ment la peine, car l’his­toire des Mé­tis mé­rite d’être en­ten­due. »

Jen­nine Krau­chi est ar­tiste mé­tisse et pra­tique la bro­de­rie per­lée de­puis son en­fance. L’art et la culture mé­tis ont tou­jours fait par­tie de sa vie. «Même si ce n’est pas le mot qu’on uti­li­sait à l’époque, nous vi­vions la culture mé­tisse chaque jour. C’était notre style de vie. Et bien sûr, ayant gran­di dans cette culture, le per­lage a tou­jours été au­tour de moi. »

Avec sa tech­nique à deux ai­guilles, elle pro­page la culture mé­tisse à tra­vers de nom­breuses oeuvres, ex­po­sées au Mu­sée du Ma­ni­to­ba, mais aus­si jus­qu’en Eu­rope. Elle l’af­firme avec fier­té : son style de per­lage re­flète la culture mé­tisse. « J’adore ce style! Les mé­tis ont leur style bien à eux de­puis long­temps. C’est, bien évi­dem­ment, un mé­lange de deux cultures. On peut sen­tir l’in­fluence de la bro­de­rie fran­çaise et celle des femmes au­toch­tones et leur amour pour la na­ture. Je suis très heu­reuse de voir qu’on le pra­tique et le cé­lèbre de plus en plus de nos jours. »

Ce style tra­di­tion­nel, qui al­lie des cou­leurs et des tis­sus sombres comme le ve­lours, est de loin son pré­fé­ré. Et lors­qu’elle ne brode pas de chez elle, elle en­seigne l’art du per­lage. « J’aime tel­le­ment ce que je fais! Heu­reu­se­ment, car je suis presque constam­ment en train de per­ler! Je m’as­sure qu’il y ait tou­jours l’in­fluence mé­tisse dans ce que je fais. La beau­té du per­lage et de ses mo­tifs m’ins­pire. Chaque pièce de per­lage ra­conte une his­toire. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.