Les grands avan­tages de la pré-ren­trée

Ren­trée – Com­mu­ni­ca­tion – Or­ga­ni­sa­tion

La Liberté - - DANS NOS ÉCOLES -

« J’ai beau­coup ai­mé cette ren­contre, parce que main­te­nant, je sais tout à l’avance. » An­dré Bois­jo­li, 8e an­née.

Pour toutes les écoles de la DSFM, l’heure de la ren­trée a son­né. Pe­tits et grands re­prennent le che­min des salles de classe sans ré­serve. Ain­si, ven­dre­di 7 sep­tembre, les élèves de l’École Noël-Rit­chot n’avaient au­cun stress en ar­pen­tant les cou­loirs de l’éta­blis­se­ment, qu’ils avaient dé­cou­verts ou re­dé­cou­verts avec leurs pa­rents lors des confé­rences d’ou­ver­ture. Les confé­rences sont très im­por­tantes pour dé­bu­ter l’an­née, comme l’ex­plique Ra­chel Foi­dart, la di­rec­trice ad­jointe. « Les confé­rences d’ou­ver­ture nous per­mettent de créer des liens et dé­ve­lop­per une re­la­tion avec les fa­milles et les élèves. Cette connexion as­sure aus­si une meilleure tran­si­tion pour les en­fants : ils ap­prennent à s’orien­ter dans l’école et ap­prennent à connaître leur en­sei­gnant. » Ces ren­contres per­mettent à tous de dé­bu­ter l’an­née du bon pied. « L’en­sei­gnant va pro­cé­der à quelques éva­lua­tions pour connaître les com­pé­tences des élèves et être en me­sure de mieux les ap­puyer dès le dé­part. Ils vont aus­si se ren­sei­gner sur leurs centres d’in­té­rêt, afin de pré­pa­rer des thèmes à ex­plo­rer pen­dant l’an­née. Ce pro­cé­dé per­met de sus­ci­ter la mo­ti­va­tion des élèves, qui sont alors plus en­ga­gés dans l’ap­pren­tis­sage. » Chaque en­sei­gnant éta­blit le dé­rou­le­ment de la ren­contre, qui dure 30 mi­nutes pour chaque en­fant. « Ils pré­voient des ac­ti­vi­tés en fonc­tion du ni­veau qu’ils en­seignent. L’en­sei­gnante de ma­ter­nelle, par exemple, a dis­po­sé des centres d’ac­ti­vi­tés dans sa classe pour éva­luer di­verses com­pé­tences chez les élèves. Pour les plus grands, ça peut être des ques­tion­ne­ments, comme ce qu’ils at­tendent de l’an­née. » La di­rec­trice ad­jointe constate les ef­fets po­si­tifs de ce sys­tème de pré-ren­trée. « Je pense que ça crée une ai­sance de com­mu­ni­ca­tion pour les pa­rents. C’est un grand confort pour eux de sa­voir que l’en­sei­gnant est dis­po­nible. Pour les en­fants, ça di­mi­nue l’an­xié­té de la ren­trée. Tout est dé­jà éta­bli, ils n’ont plus qu’à pro­fi­ter de leurs re­trou­vailles avec leurs ca­ma­rades. » Guy­laine Boi­so­li, ma­man d’An­dré, en 8e an­née, Dé­ric, en 5e an­née et Ju­lien en 3e an­née, se ré­jouit de cette ini­tia­tive. « C’est très bien pour mieux connaître les en­sei­gnants, et pour qu’ils connaissent mieux nos en­fants. On a aus­si toutes les in­for­ma­tions sur ce qui va se pas­ser pen­dant l’an­née. Tout est très bien or­ga­ni­sé, la pro­cé­dure de prise de ren­dez-vous est simple. » An­dré Bois­jo­li avait hâte de re­tour­ner à l’école. « Les nou­velles dé­co­ra­tions donnent de la vie à l’école. Cette an­née, j’ai la même en­sei­gnante. Elle m’a ex­pli­qué tous les pro­jets et les nou­veau­tés. J’ai beau­coup ai­mé cette ren­contre, parce que main­te­nant, je sais tout à l’avance. » Son frère Ju­lien a dé­jà re­te­nu un pro­jet qui l’in­té­res­sait. « L’en­sei­gnante a par­lé du pro­jet des tou­tous voya­geurs. On en­voie un tou­tou avec des per­sonnes qui voyagent, et elles le prennent en pho­to là où elles sont. J’ai bien ai­mé dis­cu­ter avec elle. Je trouve qu’elle a une belle classe. » Dé­ric ajoute : « J’avais hâte de tout sa­voir, de pou­voir choi­sir ma place et trou­ver mon ca­sier. » Grande nou­veau­té cette an­née, Noël-Rit­chot dis­pose à pré­sent de comptes Twit­ter et Fa­ce­book. Ra­chel Foi­dart : « On veut cé­lé­brer et va­lo­ri­ser les belles choses qu’on fait à l’école. C’est une ma­nière d’être plus vi­sibles, de par­ta­ger les réus­sites et re­con­naître ceux qui font des contri­bu­tions. »

La di­rec­trice ad­jointe Ra­chel Foi­dart avec An­dré, Dé­ric, Ju­lien et Guy­laine Bois­jo­li.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.