Un acte de Ju­bi­la­tion

Et j’en­ten­dis comme la voix d’une foule nom­breuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts coups de ton­nerre, di­sant : Al­lé­luia! Car le Sei­gneur, notre Dieu tout­puis­sant, est en­tré dans son règne. Apo­ca­lypse 19 : 6

La Liberté - - HOMMAGE -

Ce ver­set vient du livre de l’Apo­ca­lypse, le der­nier livre de la Bible, et peut­être le moins lu. Il est aus­si l’un des plus dif­fi­ciles à com­prendre. Car il abonde de sym­bo­lisme peu fa­mi­lier et ex­tra­va­gant, qui est peu com­mun pour le lec­teur mo­derne. Oh oui, nous avons en­ten­du la voix d’une grande foule cé­lé­brant le 200e an­ni­ver­saire de l’ar­ri­vée des mis­sion­naires à la Ri­vière­Rouge. La Ca­thé­drale de Saint­Bo­ni­face, consi­dé­rée comme l’Église mère de l’Ouest ca­na­dien, était or­née de musique et d’oeuvres ar­tis­tiques. Nous pou­vions res­sen­tir la pré­sence vi­vante de Dieu et l’ins­pi­ra­tion qu’il ap­porte à nos­vies. Chante­le! (Choeurs) Chante la gloire; Au bord

de la ri­vière Rouge; au­tant de chan­sons écrites par des com­po­si­teurs émi­nents pour cette jour­née spé­ciale. L’es­prit de cé­lé­bra­tion m’a ins­pi­ré à ré­vé­ler les ver­sets d’un poème de mon livre, en at­ten­dant sa pu­bli­ca­tion : Dé­lices à la Fourche Re­frain

O viens à la Fourche

O viens à la Fourche

Pour la joie de vivre

Pour la joie d’ex­plo­rer

Hé! Ho!

C’est une aven­ture

Ici, à la Fourche.

Ver­set I

En mar­chant sur le bou­le­vard Pro­ven­cher Alors que je vi­si­tais la ville de Win­ni­peg Mon coeur ou­vert à l’in­con­nu Dans une mo­to d’ins­pi­ra­tion ma­jes­tueuse Sou­dai­ne­ment,

Alors que je tra­ver­sais l’Es­pla­nade Riel

­ Où deux ri­vières s’em­brassent dans l’amour ­ A en­ten­du les mur­mures d’une dé­li­cieuse voix di­sant :

« Mon pa­ra­dis est dans l’obs­cu­ri­té sans toi » Comme un écho in­tense et tê­tu Pro­ve­nant d’une vieille ca­thé­drale Ou d’un mu­sée des âmes tour­men­tées Pas loin d’un ci­me­tière où les hé­ros ou­bliés Som­meil de leurs rêves

En at­tente de ré­con­ci­lia­tion. Re­con­nais­sant, 200 ans plus tard, ce que les mis­sion­naires ont vu, leurs aven­tures, leurs vies vé­cues, et les his­toires en­ter­rées dans le temps. La fa­çon dont les pâ­tu­rages luxu­riants de la Prai­rie ont gran­di pour de­ve­nir une ville vi­brante, le pre­mier voyage des pion­niers, main­te­nant ci­men­té et ré­adop­té pour la pros­pé­ri­té. La Prai­rie fleu­rit jour après jour, comme les dons de sa­gesse, d’amour, de res­pect, de cou­rage, d’hon­nê­te­té, d’hu­mi­li­té et de vé­ri­té; prin­cipes in­cul­qués à tous pour être pra­ti­qués et par­ta­gés. Puis­sions­nous tous être éclai­rés par ce bi­cen­te­naire, la connais­sance et la spi­ri­tua­li­té de la lon­gé­vi­té de l’Église ca­tho­lique dans l’Ouest ca­na­dien. Louange à toi, Sei­gneur. Amen! Dieu tra­vaille de fa­çon mys­té­rieuse et mer­veilleuse. En fin de compte, c’est une aven­ture, ici, à la Fourche ! Sou­viens­toi!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.