À qui le Joint d’or?

La Liberté - - OPINIONS - bboc­quel@mymts.net

Avec ses cen­taines de mil­liers de ki­lo­mètres car­rés de sau­va­ge­rie qua­si vierge de traces hu­maines, le Ca­na­da est un rêve pour éco­tou­ristes. La lé­ga­li­sa­tion du can­na­bis in­cite main­te­nant tout na­tu­rel­le­ment des en­tre­pre­neurs à tis­ser une nou­velle corde à l’arc éco­no­mique ca­na­dien en dé­ve­lop­pant le can­na­bo­tou­risme.

Ce type d’ini­tia­tive pour­rait connaître un suc­cès d’es­time à l’étran­ger, le Ca­na­da étant pion­nier en ma­tière de fu­mette dans le concert des na­tions du G20. Le can­na­bo­tou­risme, outre qu’il pour­rait avan­ta­geu­se­ment com­bi­ner une di­men­sion éco­tou­ris­tique, per­met­trait si­mul­ta­né­ment de van­ter l’art du muddle through à la ca­na­dienne.

Au­tre­ment dit la ma­nière sub­tile de pa­tau­ger entre les terres de ju­ri­dic­tion fé­dé­rale et les ma­rais mou­vants sou­mis à la sur­veillance de po­li­ti­ciens pro­vin­ciaux, tou­jours sou­cieux de faire va­loir les par­ti­cu­la­rismes de leur fief. À cet égard, la ma­ri­jua­na four­nit une oc­ca­sion ir­ré­pres­sible de jouer au maître bien­veillant.

Ain­si l’âge lé­gal pour ache­ter 30 grammes de pot a été fixé à 19 ans par tous les gou­ver­ne­ments pro­vin­ciaux et ter­ri­to­riaux à l’ex­cep­tion de l’Al­ber­ta et du Qué­bec, qui ont pla­cé la barre à 18 ans. En­core que le Qué­bec, la so­cié­té qui cultive sa dis­tinc­tion avec un soin ja­loux, songe, sous l’em­prise ca­quiste, à in­ter­dire l’ac­cès lé­gal à un maxi­mum de 15 grammes au moins de 21 ans.

En guise d’in­ci­ta­tif, de­man­dons aux éco­tou­ristes étran­gers, ob­jec­tifs par na­ture, d’at­tri­buer le Joint d’or à la so­cié­té pro­vin­ciale la plus dis­tin­guée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.