Une Ca­me­rou­naise au Ca­na­da

Très chers lec­teurs, après plu­sieurs mois pas­sés au so­leil sous di­vers ho­ri­zons, nous voi­ci de re­tour dans notre chez-nous qui est l’Uni­ver­si­té de Saint-Bo­ni­face, ce­ci pour un ob­jec­tif com­mun : la réus­site. Dans le but de faire vivre notre chez-nous, les

La Liberté - - CARNET DE VOYAGE - Do­rianne TCHIPGANG LONKAM ae­me­dias@mo­nusb.ca

Après une ses­sion pas­sée dans le doute et la re­cherche de moyens et de stra­té­gies pour réus­sir mon in­té­gra­tion dans ce nou­veau mi­lieu, j’ai en­fin trou­vé mes marques. Aus­si­tôt les va­cances ter­mi­nées, j’ai pris le che­min de re­tour à Win­ni­peg, qui est au­jourd’hui mon chez-moi, pour res­pec­ter mes en­ga­ge­ments et pour­suivre mes études dans la sé­ré­ni­té.

C’est ain­si que mes ac­ti­vi­tés ont re­pris. Dans le cadre de l’ac­cueil des nou­veaux ar­ri­vants, l’Uni­ver­si­té de Saint-Bo­ni­face a or­ga­ni­sé une jour­née d’orien­ta­tion dans le but de fa­ci­li­ter leur in­té­gra­tion. Plu­sieurs ac­ti­vi­tés étaient au me­nu ce jour, entre autres la vi­site vir­tuelle et phy­sique de notre cam­pus et de ses dif­fé­rents ser­vices, ain­si qu’un BBQ of­fert par le rec­teur, ce qui a per­mis aux uns et aux autres de faire de plus en plus de connais­sances.

Ce fut une jour­née très en­ri­chis­sante pour moi, car j’étais guide et j’ai eu la chance de re­ce­voir des per­sonnes dont cer­taines ve­naient tout droit de leur pays d’ori­gine avec beau­coup d’an­goisse, de ques­tions, et sur­tout d’ap­pré­hen­sion, en ce qui concer­nait le nou­vel en­vi­ron­ne­ment, et plus pré­ci­sé­ment le cli­mat en hi­ver. Grâce à ma ré­cente ex­pé­rience d’im­mi­gra­tion, j’ai pu leur don­ner quelques conseils pour fa­ci­li­ter leur in­té­gra­tion à l’Uni­ver­si­té et les ai­der à af­fron­ter les -20°C qui vont bien­tôt poin­ter à l’ho­ri­zon. La ses­sion de l’an­née pas­sée, j’étais nou­velle im­mi­grante, et main­te­nant je me suis sen­tie utile; celle-là qui, au­tre­fois, était ras­su­rée est au­jourd’hui la per­sonne qui ras­sure. C’est ain­si que j’ai réa­li­sé qu’il y a eu un grand chan­ge­ment dans ma vie, eh oui! Tout comme par le pas­sé j’avais be­soin des per­sonnes ex­pé­ri­men­tées pour me gui­der, au­jourd’hui d’autres ont be­soin de moi.

À tous les nou­veaux, je vou­drais dire ce­ci : comme je l’ai men­tion­né pen­dant la vi­site gui­dée, l’USB est une uni­ver­si­té très so­ciale, grâce à son per­son­nel et ses étu­diants. De ce fait, n’hé­si­tez pas à de­man­der de l’aide si vous êtes dans le be­soin. Par exemple, la bi­blio­thèque de l’Uni­ver­si­té met à notre dis­po­si­tion un ser­vice d’aide à la re­cherche. D’après mon ex­pé­rience ici, les en­sei­gnants sont tou­jours dis­po­nibles et ra­vis d’ai­der un étu­diant dans le be­soin, d’où l’avan­tage d’être dans une pe­tite uni­ver­si­té. Alors, pro­fi­tez de cet avan­tage pour réus­sir vos tra­vaux, sans ou­blier de tou­jours prendre ren­dez-vous au Ser­vice de per­fec­tion­ne­ment lin­guis­tique pour la cor­rec­tion des de­voirs avant de les re­mettre au pro­fes­seur.

Les per­sonnes qui sont ar­ri­vées en jan­vier, comme moi, ou en sep­tembre, viennent de vivre une nou­velle aven­ture, il s’agit de la « Thanks­gi­ving », ou l’Ac­tion de grâce, fête ser­vant à dire mer­ci. C’est une vieille tra­di­tion chez les Amé­ri­cains et les Ca­na­diens de consa­crer une jour­née après les ré­coltes à re­mer­cier Dieu de leur avoir don­né une terre fer­tile. Se­lon cette tra­di­tion, chaque fa­mille doit cui­si­ner une dinde far­cie ac­com­pa­gnée de la pu­rée de pommes de terre et de pa­tates douces, sans ou­blier une tarte à la ci­trouille. Dans le but de res­pec­ter cette tra­di­tion, mes amis et moi avons dé­ci­dé de nous ren­con­trer le soir de l’Ac­tion de grâce pour man­ger en­semble la fa­meuse dinde far­cie. Ce fut une soi­rée pleine de cou­leurs, de nour­ri­ture et de mu­sique. Vu que nous sommes tous afri­cains, nous avons dé­ci­dé de cé­lé­brer l’Ac­tion de grâce à l’afri­caine, c’est-à-dire une fête avec pour plat prin­ci­pal une dinde et pour des­sert de la mu­sique aux rythmes de l’Afrique. J’es­père que, comme nous, vous avez pas­sé une belle fête d’Ac­tion de grâce et que vous pro­fi­tez de l’an­née à l’USB.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.