Le Ca­na­da et ses dé­ma­gogues face à l’ur­gence pla­né­taire des chan­ge­ments cli­ma­tiques

La Liberté - - OPINIONS - Ro­ger TURENNE

La se­maine der­nière, j’ai évo­qué la ré cence du gou­ver­ne­ment Tru­deau à res­pec­ter ses en­ga­ge­ments concer­nant les chan­ge­ments cli­ma ques. Il n’est pas fa­cile d’ef­fec­tuer « des chan­ge­ments pro­fonds et sans pré­cé­dent dans tous les as­pects de la so­cié­té », tel que prô­né par le Groupe d’ex­perts in­ter­gou­ver­ne­men­tal sur l’évo­lu on du cli­mat (GIEC), face à une op­po­si on vi­ru­lente et dé­ma­go­gique. Les Conser­va­teurs d’An­drew Scheer s’op­posent à toute me­sure vou­lant me re un prix sur le car­bone, mais n’ont rien d’autre à pro­po­ser. Il en va de même pour leurs aco­lytes en On­ta­rio et en Sas­kat­che­wan. Contre toute évi­dence, les Conser­va­teurs, tant fé­dé­raux que pro­vin­ciaux, pré­tendent qu’une taxe sur le car­bone n’a au­cun ef­fet sur les chan­ge­ments cli­ma ques. Pré­ten ons avan­cées au mo­ment même où le prix No­bel en éco­no­mie vient d’être a ri­bué à Paul Ro­mer et à William Nord­haus pour leur tra­vail qui dé­montre jus­te­ment qu’une taxe sur le car­bone est la mé­thode la plus ef­fi­cace et équi­table pour ré­duire les gaz à ef­fet de serre (GES). De­puis une di­zaine d’an­nées, la Co­lom­bie­ Bri­tan­nique im­pose une telle taxe. Du­rant ce e pé­riode, les GES ont di­mi­nué de 5 à 15 %, alors que la crois­sance éco­no­mique de ce e pro­vince a été la plus forte au pays. Mais les faits ne comptent pour rien pour ceux qui veulent se faire un ca­pi­tal po­li que. Et que dire du Ma­ni­to­ba? To­ta­le­ment in­sen­sible à la ques on de fond, le Pre­mier mi­nistre Brian Pal­lis­ter a choi­si le len­de­main du dé­pôt du rap­port du GIEC dé­but oc­tobre pour an­non­cer son re­trait du plan na onal pour com­ba re les GES. Il l’a fait sans même consul­ter ses propres dé­pu­tés, sous pré­texte qu’il se se­rait sen frois­sé par un com­men­taire du Pre­mier mi­nistre Tru­deau. Nous en sommes ren­dus là! L’op­po­si on des Scheer, Ford (On­ta­rio), Moe (Sas­kat­che­wan), Pal­lis­ter et autres, se fonde sur le dé­ni, la dis­tor­sion et le men­songe dans le but d’en rer un avan­tage po­li que. Leur a tude est cy­nique, op­por­tu­niste, voire même, vu l’am­pleur de la crise, ir­res­pon­sable. Ils dé ennent une forte part de res­pon­sa­bi­li­té pour la piètre per­for­mance du Ca­na­da à don­ner suite à ses en­ga­ge­ments sous l’Ac­cord de Pa­ris sur les chan­ge­ments cli­ma ques, si­gné en 2016.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.