Ce que Nel­son doit com­prendre

La Liberté - - A VOUS LA PAROLE - Ma­dame la ré­dac­trice, Va­lé­rie Ré­millard Pré­si­dente des Édu­ca­trices et des édu­ca­teurs fran­co­phones du Ma­ni­to­ba (ÉFM) Or­ga­nisme qui oeuvre pour les en­sei­gnantes et les en­sei­gnants des deux pro­grammes de­puis 50 ans. Le 2 no­vembre 2018

Je vous écris en ré­ac­tion à la bande des­si­née, Nel­son au Ma­ni­to­ba, qui est pa­rue dans La Li­ber­té du 24 au 30 oc­tobre 2018. C’est avec grande déception que j’ai lu les pa­roles d’un des per­son­nages de la bande des­si­née qui a dé­cla­ré : « Ouais, c’est l’im­mer­sion qui vole tous les profs » en fai­sant ré­fé­rence que ce « vol » était aux dé­pens de la DSFM. Ce qui est dé­so­lant, c’est que le jour­nal de la com­mu­nau­té fasse la pro­mo­tion d’une faus­se­té. La vé­ri­té, c’est qu’il y a une pé­nu­rie d’en­sei­gnants au Ca­na­da. Le nombre d’étu­diants qui ter­minent leurs études pro­ve­nant de di­verses fa­cul­tés d’édu­ca­tion ne suf­fit pas à ré­pondre à la de­mande ni au Ma­ni­to­ba, ni au Ca­na­da. Le pro­gramme d’im­mer­sion fran­çaise et le pro­gramme de fran­çais sont en crois­sance et il n’y a pas suf­fi­sam­ment de jeunes qui se lancent en édu­ca­tion. Quand vient le temps de l’em­bauche, les di­vi­sions sco­laires de la pro­vince s’ar­rachent les can­di­dats et ce sont ces der­niers qui prennent la dé­ci­sion d’al­ler en­sei­gner dans le pro­gramme de leur choix. C’est un do­maine très com­pé­ti­tif! Les di­vi­sions sco­laires se rendent même dans d’autres pro­vinces et pays pour faire du re­cru­te­ment! Le Ma­ni­to­ba est unique en ce qui a trait à la col­la­bo­ra­tion entre ces deux pro­grammes. Les Édu­ca­trices et les édu­ca­teurs fran­co­phones du Ma­ni­to­ba (ÉFM) ont été les hôtes d’un congrès na­tio­nal en co­opé­ra­tion avec l’As­so­cia­tion ca­na­dienne des pro­fes­sion­nels d’im­mer­sion (ACPI) en oc­tobre der­nier. La DSFM a elle-même pris part à l’or­ga­ni­sa­tion de l’évé­ne­ment et nous avons tra­vaillé en­semble dans le but d’of­frir des ate­liers qui ré­pondent aux be­soins pé­da­go­giques des en­sei­gnantes et des en­sei­gnants des deux pro­grammes. C’est la preuve qu’en édu­ca­tion au Ma­ni­to­ba, on com­prend que l’en­sei­gne­ment en fran­çais se fait en­semble. Le Con­seil jeu­nesse pro­vin­cial (CJP), un or­ga­nisme pour et par les jeunes, nous di­rait que ce­la a du gros bon sens! Nous avons un but com­mun et c’est l’en­sei­gne­ment de qua­li­té en fran­çais pour faire vivre et rayon­ner la vi­ta­li­té de la langue et de la cul­ture fran­co­phone. Ar­rê­tons de pen­ser que nous sommes les uns contre les autres! Il n’y a pas de « vol », il y a juste une mul­ti­tude de pos­si­bi­li­tés!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.