Nel­son, les « Blancs » et le ra­cisme

La Liberté - - A VOUS LA PAROLE - Ma­dame la ré­dac­trice, Paul Turenne Le 1er no­vembre 2018

Je suis un lec­teur de La Li­ber­té de­puis long­temps, et j’ai tou­jours ai­mé la BD Nel­son au Ma­ni­to­ba. Mais je suis dé­çu de Nel­son, à cause de la ré­fé­rence à la fin de la planche 8 de la sai­son 2 dans l’édi­tion du 24 au 30 oc­tobre, où il parle des « Blancs ». Ce n’est pas une mau­vaise ob­ser­va­tion de mon­trer que les Ca­na­diens ne sautent pas tou­jours pour ai­der leurs amis, et que peut-être ailleurs on est plus ha­bi­tué à s’en­trai­der. Mais ce com­por­te­ment n’a rien à faire avec la cou­leur de la peau. Ce n’est pas moins ra­ciste de par­ler des « Blancs » comme un groupe com­mun dont les membres agissent tous de la même fa­çon, que de par­ler dans le même sens des « Noirs » des « Asia­tiques » ou des « Au­toch­tones ». SVP ré­flé­chis­sez un peu avant de pu­blier du ma­té­riel qui pré­sente des idées qui sug­gèrent que ceux qui par­tagent la cou­leur de la peau agissent tous d’une fa­çon ou d’une autre. Nel­son semble être un homme très in­tel­li­gent et j’ap­pré­cie ses ob­ser­va­tions sur la vie au Ca­na­da, donc il est mieux que ça. Je m’at­tends aus­si à mieux de La Li­ber­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.