Il faut chan­ger nos men­ta­li­tés

La Liberté - - SOCIÉTÉ -

CON­NIE WAL­KER est pré­si­dente-di­rec­trice gé­né­rale de Cen­traide Win­ni­peg. « J’ai beau­coup hé­si­té avant d’ac­cep­ter de par­ti­ci­per à la table ronde du 23 oc­tobre. Je ne suis pas au­toch­tone. Et je crois qu’il faut pri­vi­lé­gier da­van­tage les té­moi­gnages des sur­vi­vants des pen­sion­nats.

« Au bout du compte, j’ai ac­cep­té de par­ti­ci­per, parce que je crois fer­me­ment que l’ex­pé­rience des pen­sion­nats au­toch­tones a un im­pact sur nous tous, sur toute la so­cié­té ca­na­dienne. C’est évident qu’il faut chan­ger nos ins­ti­tu­tions, nos sys­tèmes, pour sor­tir des men­ta­li­tés qui ont conduit aux pen­sion­nats. Mais avant tout, il faut chan­ger, cha­cun de nous, nos men­ta­li­tés. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.