L’es­poir dans les yeux

La Liberté - - SPIRITUALITE -

J’ai ré­cem­ment eu l’oc­ca­sion de bap­ti­ser un bé­bé, un sa­cre­ment que je cé­lèbre as­sez ra­re­ment comme évêque. Mais à Sainte­Anne, on m’a de­man­dé si j’ac­cep­te­rais de bap­ti­ser une pe­tite fille, tout en cé­lé­brant la messe. Quelle joie!

Pour­quoi? Parce que j’au­rai l’oc­ca­sion une fois de plus de contem­pler ces beaux yeux de bé­bé, ces yeux rem­plis d’in­no­cence et de vul­né­ra­bi­li­té, ces beaux yeux grands ou­verts, sans cesse en train de dé­cou­vrir. En toute sé­cu­ri­té dans les bras d’amour de sa mère, cet en­fant vou­lait tout voir pour com­prendre le monde, la vie, et ul­ti­me­ment soi­même et sa place dans ce monde. Ses beaux yeux bleus me par­laient puis­sam­ment de l’es­poir à por­ter en­vers cet en­fant, mais aus­si de l’es­poir à por­ter en­vers le monde.

Par la grâce de Dieu à tra­vers ses pa­rents et sa fa­mille, l’Église et toutes per­sonnes de bonne vo­lon­té qu’elle ren­con­tre­ra, ses yeux pour­ront conti­nuer à briller dans la dé­cou­verte de l’amour en toutes choses et à tout mo­ment. Voi­là l’es­poir qui m’ha­bi­tait à l’ins­tant où je bap­ti­sais cet en­fant au nom du Père, et du Fils, et de l’Es­prit Saint.

Mais il ne va pas de soi que ses yeux conti­nue­ront à briller. Ses yeux ver­ront un monde où l’amour co­existe avec le mal, où les plus grands gestes de gé­né­ro­si­té, de com­pas­sion, de mi­sé­ri­corde et de fi­dé­li­té et du don de soi se voient, mais où on voit aus­si les pires cruau­tés et in­dif­fé­rences que l’hu­main peut in­fli­ger à l’hu­main. Ses yeux ver­ront ce mé­lange, voire ce com­bat, du bien et du mal. Qu’est­ce qui pré­do­mi­ne­ra dans ses yeux et en son coeur?

Oui, quel se­ra le re­gard des yeux de cette pe­tite fille à 2 ans, 6 ans, 15 ans, 30 ans, 50 ans, 80 ans? Conti­nue­ront­ils à briller d’es­poir et de joie parce que c’est l’amour qu’elle au­ra sur­tout vu et vé­cu? Au­ra­t­elle choi­si l’amour comme sa propre vé­ri­té fon­da­men­tale?

Dans l’Évan­gile du pre­mier di­manche de l’Avent, nous en­ten­dons cette ques­tion : Que de­vons­nous faire pour pré­pa­rer la ve­nue du Mes­sie, le Sei­gneur ? À nous tous de vivre toute notre vie de ma­nière à ce que les yeux de cet en­fant, et de tout autre en­fant, soient tou­jours rem­plis d’es­poir et d’amour. Prions afin que les yeux de cette pe­tite fille et de tous les autres en­fants qui naissent en ce monde aient tou­jours le même re­gard qu’avait l’en­fant de la crèche de Beth­léem.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.