L’in­clu­sion et la va­lo­ri­sa­tion de la di­ver­si­té

La Liberté - - DSFM-RAPPORT À LA COLLECTIVITÉ -

L’École Pré­cieux-Sang est l’une des six écoles au Ma­ni­to­ba choi­sies à la Confé­rence in­ter­na­tio­nale de So­cial Role Va­lo­ri­za­tion de juin der­nier comme mo­dèles de So­cial Role Va­lo­ri­za­tion (SRV), une théo­rie née en 1983 qui prend au­jourd’hui toute sa place dans un sys­tème édu­ca­tif aux mul­tiples vi­sages.

« La SRV étu­die la ten­dance à re­grou­per les gens en ca­té­go­ries et com­ment lut­ter contre ce­ci, car ces re­grou­pe­ments sont sou­vent dé­va­lo­ri­sants, ex­plique le di­rec­teur de l’école, Ro­bert Dai­gneault. Notre école a été choi­sie comme exemple, car nous tra­vail­lions de­puis long­temps à va­lo­ri­ser nos élèves pour que tous aient le même po­ten­tiel de réus­site. C’est l’une de nos pierres an­gu­laires. » Nao­mi Du­rand, or­tho­pé­da­gogue, confirme que l’École Pré­cieux-Sang a un sys­tème in­clu­sif bien en place de­puis au moins sept ans. « On offre plu­sieurs op­por­tu­ni­tés pour que les jeunes se sentent va­lo­ri­sés, quelles que soient leurs ori­gines et leurs ca­pa­ci­tés, comme Ré­cré-ac­tion ou en­core les bri­ga­diers.

« Ça crée des chan­ge­ments po­si­tifs : meilleure es­time de soi, sen­ti­ment de va­lo­ri­sa­tion, mais aus­si res­pon­sa­bi­li­sa­tion, em­pa­thie, co­opé­ra­tion, sens de l’en­ga­ge­ment, etc. C’est une mise en oeuvre di­recte de la théo­rie SRV. » Les pan­neaux VRAI, af­fi­chés par­tout dans l’école, rap­pellent éga­le­ment aux élèves que la Vie en fran­çais, le Res­pect, être Ac­tif dans sa com­mu­nau­té sco­laire et ses ap­pren­tis­sages, et l’In­clu­sion sont les pi­liers de l’école.

Va­lo­ri­sa­tion so­ciale et aca­dé­mique

Si toutes ces stra­té­gies per­mettent la mise en pra­tique de la théo­rie SRV par le dé­ve­lop­pe­ment de com­por­te­ments so­ciaux in­clu­sifs, Ré­ponse à l’in­ter­ven­tion (RAI) est une autre struc­ture en place à l’école qui ré­duit la dé­va­lo­ri­sa­tion en dé­ve­lop­pant les com­pé­tences aca­dé­miques.

« Avec RAI, tout le monde re­çoit ce dont il a be­soin pour réus­sir au ni­veau aca­dé­mique, ex­plique la conseillère sco­laire Co­lette Ga­gné. On a trois pa­liers d’in­ter­ven­tion : uni­ver­selle pour tous les élèves, ci­blée pour des pe­tits groupes, puis in­ten­sive, où l’élève est pris en charge in­di­vi­duel­le­ment. Tous les élèves ont ac­cès à ces trois pa­liers d’aide en tout temps s’ils en ont be­soin, peu im­porte qui ils sont. »

Toutes ces pra­tiques de SRV ont créé à l’École Pré­cieux-Sang un cli­mat très fa­vo­rable, sou­vent re­mar­qué par le nou­veau per­son­nel. « Les re­la­tions entre élèves, entre membres du per­son­nel et entre élèves et membres du per­son­nel sont très po­si­tives et l’en­traide est très pré­sente, se ré­jouit Co­lette Ga­gné. Nos ef­forts portent fruit! »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.