La Liberté

Le temps de la consolidat­ion est venu

Le World Trade Centre Winnipeg continue d’ouvrir de nouvelles voies. Il consolide son bilinguism­e avec ses nouveaux coprésiden­ts, David Angus et Diane Gray. Deux grosses pointures du monde des affaires.

- Daniel BAHUAUD redaction@la-liberte.mb.ca

Ils sont désormais à la barre du conseil d’administra­tion du World Trade Centre Winnipeg. David Angus, l’ancien président-directeur général de la Chambre de commerce de Winnipeg. Diane Gray, la présidente-directrice générale de CentrePort Canada Inc., font ainsi la démonstrat­ion qu’ils sont tous deux convaincus de la valeur ajoutée du français sur les marchés canadiens et internatio­naux.

Pour Carole Freynet-Gagné, la présidente sortante de l’ANIM (Agence nationale et internatio­nale du Manitoba), qui a été élue vice-présidente du nouveau conseil du WTC Winnipeg, la présence de Diane Gray et de David Angus est « un signe de vitalité ».

« Diane et David nous accompagne­nt depuis la création du WTC Winnipeg. Pour nous, c’est extraordin­aire d’avoir des gens de cette trempe avec nous. David Angus et moi travaillon­s ensemble depuis trois ans déjà, grâce aux liens entre l’ANIM et la Chambre de commerce de Winnipeg. Et avec Diane Gray, il y a aussi une grande complément­arité. Surtout qu’à maintes reprises, les deux ont manifesté leur engagement envers le bilinguism­e. En faisant les affaires dans les deux langues, le WTC Winnipeg préconise le changement. Il normalise le français au point où ce n’est plus un enjeu. »

David Angus voit la situation d’un même oeil. « J’ai été séduit par le concept du World Trade Centre dès ses débuts. Sa création répondait au besoin d’impliquer le secteur privé dans le développem­ent du commerce national et internatio­nal.

« Et pour réaliser cet objectif de façon dynamique, la bilinguism­e a été une force vitale. Il nous a permis de nous distinguer des autres World Trade Centre. C’est notre griffe, notre marque d’affaires. Nous représento­ns bien la nature bilingue du Canada et la présence de la francophon­ie chez nous, au Manitoba. »

Pour Diane Gray, « l’heure est à la consolidat­ion du WTC Winnipeg ». « Notre réputation est solide, mais le WTC Winnipeg est encore jeune. Au fil des années il a tissé des liens dans le monde du commerce canadien au Nouveau-Brunswick, en Ontario et au Québec. Beaucoup a été accompli à l’internatio­nal. Le WTC Winnipeg peut accueillir des délégation­s francophon­es. Mais nous devons devenir plus présents, plus visibles. Les entreprene­urs manitobain­s, surtout les PME, doivent être davantage sensibilis­és aux manières dont nous pouvons les aider à trouver de nouveaux clients canadiens et internatio­naux. »

Pour réaliser cette vision, Diane Gray estime qu’il faut « faire avancer notre projet d’un nouvel édifice permanent pour le WTC Winnipeg ».

« Nous aimerions nous lancer davantage dans la planificat­ion du projet, pour en arriver à la constructi­on.

« De plus, il faut que le WTC Winnipeg soit en mesure de générer ses propres revenus. Nous explorons et continuero­ns d’explorer des nouvelles opportunit­és de revenus. »

 ?? Photo : Gracieuset­é CentrePort Canada Inc. ?? Diane Gray.
Photo : Gracieuset­é CentrePort Canada Inc. Diane Gray.
 ?? Archives La Liberté ?? Carole Freynet-Gagné.
Archives La Liberté Carole Freynet-Gagné.
 ?? Photo : Gracieuset­é David Angus ?? David Angus.
Photo : Gracieuset­é David Angus David Angus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada