En faillite le O’Shack

La Nouvelle Union - - La Une - HÉLÈNE RUEL hruel@la­nou­velle.net

COM­MERCE. C’est un avis ap­po­sé à la fe­nêtre qui an­nonce la faillite du res­tau­rant O’Shack Bis­tro­no­mique, l’éta­blis­se­ment ayant fer­mé ses portes il y a près d’un mois.

L’avis in­dique que les ac­tifs de l’en­tre­prise se trouvent sous la garde de la firme Bel­hu­meur syn­dics de Trois-Ri­vières. Il pré­cise que la pro­prié­té est sous la ges­tion du Ser­vice d’in­ven­taire Gin­gras qui s’y af­faire de­puis mer­cre­di ma­tin. Fé­lix-An­toine Mat­teau et Si­mon Bou­dreault sont les deux jeunes ac­tion­naires de l’en­tre­prise en faillite.

Ils au­raient à faire face à une soixan­taine de créan­ciers (un seul ga­ran­ti), leurs dettes s’éta­blis­sant à quelque 350 000 $. Ils avaient ou­vert leur res­tau­rant au prin­temps 2017, M. Mat­teau étant aus­si, au dé­but, co­pro­prié­taire du bâ­ti­ment avec Mar­gue­rite Bour­geois et Nan­cy Ca­pis­tran. Cette der­nière a ins­tal­lé son en­tre­prise Al­ti­tude res­sources hu­maines à l’étage de l’édi­fice, au 42, rue Notre-Dame Est. De­puis fé­vrier, Mme Ca­pis­tran est la seule pro­prié­taire du 42-44, rue Notre-Dame.

La faillite ne concerne que les ac­tifs du res­tau­rant, Mme Ca­pis­tran n’étant pas co­pro­prié­taire de cet éta­blis­se­ment. Elle se­rait d’ailleurs une des créan­cières du O’Shack, comme elle l’avait ex­pli­qué il y a quelques se­maines (https://bit.ly/2EY­q­qdY). Elle a re­çu l’avis des syn­dics lun­di der­nier.

Outre les pertes fi­nan­cières que son en­tre­prise Ges­tion 3 Mous­que­taires pour­rait en­cou­rir en rai­son de la faillite de son lo­ca­taire, la femme d’af­faires a bon es­poir de dé­ni­cher un autre oc­cu­pant pour le rez-de-chaus­sée de son bâ­ti­ment. « C’est en en­droit stra­té­gique, un lo­cal qui offre une belle op­por­tu­ni­té d’af­faires. » De­puis la fer­me­ture du res­tau­rant, elle dit avoir re­çu des ap­pels.

L’en­tre­pre­neure af­firme qu’elle sé­lec­tion­ne­ra soi­gneu­se­ment la per­sonne qui lui pré­sen­te­ra un pro­jet d’oc­cu­pa­tion… viable pour les quatre pro­chaines an­nées. Elle ou­vri­ra d’ici deux se­maines un compte Fa­ce­book au nom de Ges­tion 3 Mous­que­taires pour par­ta­ger ses vues et les va­leurs qu’elle re­cherche de la part des oc­cu­pants po­ten­tiels.

(Pho­to www.la­nou­velle.net)

Un avis pla­car­dé à la porte an­nonce la faillite du O’Shack.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.